Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 mai 2011 4 19 /05 /mai /2011 15:45

carrot1 ok

 

Comme je vous le disais dans mon précédent billet sur le Carrot Cake, j'ai été "emporté" par les associations du Carrot cake et j'ai eu envie de les décliner dans plusieurs recettes. Aujourd'hui je vous présente la "dernière" des 3 recettes pour une question de timing! 

J'avais participé l'année dernière en tant que non blogueuse au concours de "l'Huile d'olive dans le sucré"  organisé par Carole d'Alter Gusto et j'avais beaucoup aimé pensé la recette autour d'un ingrédient "inhabituel" pour un dessert. Donc quand Carole a lancé le 2è round de l'Huile d'olive dans le sucré pour Yummy Magazine, je me suis tout de suite mise à réfléchir! Et je me suis dis que dans une réinterprétation de Carrot Cake, l'huile d'olive pourrait faire des merveilles! J'avais d'ailleurs mis de l'huile d'olive dans ma version classique de ce gateau mais pas assez pour qu'elle ressorte vraiment. là il fallait qu'elle soit mise en valeur pour qu'on puisse en profiter. J'ai eu l'idée d'utiliser l'huile d'olive en chantilly car nous l'avions précédemment dégusté dans une panna cotta et j'aimais beaucoup le goût fruité de l'huile d'olive associé à l'onctuosité de la crème donc après un petit tour d'internet j'ai vu que c'était bien possible de faire de la chantilly à l'huile d'olive et d'ailleurs quelques jours après avoir fait la recette Carole a également proposé une chantilly à l'huile d'olive pour motiver les gens pour le concours donc c'est définitivement une association gagnante! (à condition d'utiliser une très bonne huile d'olive bien parfumée!)

Voila donc de petites tartelettes de pâte sucrée craquante garnies d'un appareil noix noisettes (à l'huiled'olive) et d'une chantilly carotte huile d'olive!

A première vue, la chantilly carotte huile d'olive peut faire un peut trop association salée, mais la carotte reste discrète en amenant juste son petit gout sucré et l'huile d'olive puissante qui vient relever toute la douceur de la tartelette, bref c'est une association réussie!carrot3 ok

 

 

 

Pour 6 tartelettes:

 

pâte sucrée:

200g de farine

25g de poudre de noix

25 de poudre de noisettes 

100g de beurre à température ambiante

100g de sucre glace

1 oeuf

1 pincée de sel

1cc de pâte de vanille

 

garniture noix-noisettes:

75g de poudre de noix

75g de poudre de noisettes

30g d'huile d'olive

4 oeufs

20g de sucre roux

20g de noix noisettes grossièrement concassées

 

chantilly carotte huile d'olive:

20cl de crème liquide

1 carotte

30g de sucre glace

2 à 3 cs de bonne huile d'olive

facultatif: 1 goutte de colorant jaune et 1 goutte de colorant rouge (ou 2 gouttes d'orange si vous en avez!)

 

La poudre de noix ne se trouvant pas vraiment facilement je vous conseille de partir sur 110g de cerneaux de noix et 110g de noisettes. Après vous pouvez soit les torréfier 5minutes à 160°C avant de retirer la peau des noisettes (en les frottant dans un torchon) et réduire 100g de chaque en poudre au mixer. Sinon si vous êtes pressé vous pouvez évitez l'étape de la torréfaction et directement passer vos noix et noisettes au mixer (attention , noix et noisettes étant des oléagineux et donc plein d'huile, ne mixez pas trop longtemps au risque d'obtenir une pâte au lieu d'une poudre!)

 

carrot-6-ok.jpg

 

Les fonds de pâte sucrée:

Battez le beurre à température ambiante avec le sucre glace jusqu'à obtenir un mélange crémeux. Rajoutez alors l'oeuf et homogénéisez. Ajoutez les poudres de noix et de noisettes, le sel et la vanille et mélanger (à la feuille du robot ou à la cuillère en bois à la main) jusqu'à obtenir un mélange homogène. Rajoutez alors la farine, mélangez grossièrement puis sur votre plan de travail étalez la pâte (qui ne se tient pas encore) de la paume de la main pour homogénéisez le tout (les explications en image ici). Formez une boule, filmez et réservez au frais pendant 30 minutes.

Préchauffez le four à 180°C.

Sortez la pâte, étalez la entre 2 feuilles de papier sulfurisé pour éviter de rajouter trop de farine sur une épaisseur de 4 à 5 mm. Découpez des ronds de pâte d'un diamètre de 5cm supérieur à votre moule à tarte et bloquez au froid pendant 30 minutes pour pouvoir foncer vos moules à tarte sans abîmer la pâte. Foncez vos moules avec la pâte (je vous renvoie à la technique en image plutôt que de vous faire 10 lignes incompréhensibles!!) puis recouvrez votre pâte de papier sulfurisé, couvrez de légumes secs ou de plomb de cuisine et enfournez pour 15 minutes à 180°C (pour les tartelettes et un peu plus longtemps si vous choisissez de faire une tarte). Retirez alors le papier sulfurisé et remettez à dorer pendant 2/3 minutes.

 

carrot5 ok

 

La garniture noix noisettes:

Dans un saladier, mélangez tous les ingrédients (sauf les noix noisettes concassées) pour obtenir un mélange homogène.

Lorsque les fonds de tartelettes sont dorés (mais pas trop!) versez 2cs de mélange de noix dans chaque fond de tarte, parsemez de noix et noisettes concassées et remettez au four pour 5 à 10 minutes (vous devez voir l'appareil "prendre", signe que les oeufs sont cuits).

Sortez du four et laissez refoidir complètement.

 

La chantilly carotte huile d'olive:

Mixez la carotte et mélangez la à la crème liquide. Faites bouillir le tout pendant 2 minutes puis laissez refroidir complètement. Lorsque la crème est froide, passez là à travers un torchon propre pour éliminer tous les petits morceaux de carotte (vous pouvez préparez la crème un peu à l'avance si vous la conservez dans un récipient bien hermétique). Juste avant de servir, battez la crème bien froide en chantilly en ajoutant le sucre glace quand la crème est presque montée. Quand la chantilly est ferme ajoutez peu à peu l'huile d'olive en filet en continuant de battre puis réservez au frigo (soyons honnête, juste avant l'huile d'olive j'ai rajouté 1 goutte de colorant rouge et 1 goutte de colorant jaune car je trouvais la coloration carotène naturelle un peu pâle, mais c'est vraiment au choix!)

A la poche à douille ou à la cuillère, garnissez les tartelettes de chantilly et dégustez!

 

carrot2 ok

 

Repost 0
Published by Upside Down Girl - dans Desserts
commenter cet article
12 mai 2011 4 12 /05 /mai /2011 14:44

bounty1 ok

 

On reste encore dans le sucré parce que je continue de vous présenter les gourmandises préparées pour notre crémaillère!

Ces "billes" facon Bounty sont nées d'un ratage...1 semaine avant la soirée je prépare des muffins coco pour le petit dej du lendemain mais lorsque je regarde mes muffins dans le four ils restent malheureusement bien plats...je viens juste de redémontrer l'importance de la levure dans la levée d'un gateau!! ;-)

Mes muffins tous plats ont un bon goût mais ils sont un peu (beaucoup!) denses et donc pas très agréables à déguster... Comme recycler des gateaux est ma 2è activité préférée apres cuisiner ça tombe bien! J'ai donc mixé mes faux muffins avec de la crème de coco et de la coco rapée avant de les tremper dans le chocolat au lait...c'était délicieux et pas tres loin du goût Bounty et ces petites billes n'ont pas durée tres longtemps face aux invités donc...je n'ai plus qu'à attendre mon prochain gateau raté pour en refaire ;-) 

Bon comme vous n'allez pas vous amuser à rater des muffins pour faire la recette, de nombreuses bases sont possibles! Un reste de gateau au yaourt un peu seché, un gateau au chocolat dont on n'est pas satisfait de la consistance il vous suffit de choisir ce vous avez sous la main!

 

banniere_boulettes

 

Pour le titre c'est juste que je voulais participer au dernier KKVKVK de Piment Oiseau sur le chouette thème des boulettes et mes boulettes de poisson fétiches se sont avérées particulièrement non photogéniques donc je me suis dit que des cakes balls c'était juste le nom anglais pour billes ou boulettes donc je propose ça à la place! Et puis j'aime bien le nom de mes "Bounty boulettes"!!

 Pour un autre exemple de cake balls avec des restes de gateau beaucoup plus dense et riche vous pouvez allez voir mes "boulettes" de Christmas Cake!

 

bounty2 ok

 

 pour une vingtaine de Bounty Boulettes:

400g de gateau (dans l'idéal, des muffins coco ratés ;-)

80g de crème de coco (à 99% de coco, cela ressemble à de la crème épaisse, ici j'utilise de la Ayam qui est parfaite, je crois qu'on peut en trouver en France aussi)

50g de coco rapée

 

200g de chocolat au lait

50g de chocolat noir

 

Mixer le gateau pour obtenir une pate épaisse et grossière. Ajoutez la crème de coco et la coco et mélangez pour obtenir une préparation homogène qui se tient (selon le gateau que vous aurez utilisé, vous pouvez enlevez ou ajoutez de la crème de coco pour obtenir une mixture "façonnable" moelleuse mais pas trop humide). Façonnez de petites boules dans le creux de vos mains, laissez "sécher" un peu (vous pouvez les oubliez une après-midi sur le plan de travail ou les mettre 1 heure au frigo). Faites fondre les 2 chocolats au bain-marie ou au micro-ondes (j'ai choisi de rajouter un peu de chocolat noir à 70% pour corser un peu le côté parfois trop doux du chocolat au lait, et puis c'est joli quand ça se mélange...non?). A l'aide d'une fourchette, tremper les boulettes une par une dans le chocolat, laissez s'égoutter le trop plein puis déposez sur un papier sulfurisé. Laissez le chocolat durcir à température ambiante.

Dégustez!

 

 

Repost 0
Published by Upside Down Girl - dans Desserts
commenter cet article
8 mai 2011 7 08 /05 /mai /2011 13:48

carrot2 ok

 

Que cache ce titre un peu énigmatique...? Tout a commencé il y a quelques semaines, pour remercier une collègue je lui demande ce qu'elle aimerait que je lui cuisine, elle n'hésites pas longtemps avant de me dire "dans 15 jours c'est mon anniversaire, je voudrais un carrot cake avec double glaçage cream cheese" (en insistant bien sur le double glaçage, le cream cheese semblant être son péché mignon ;-). Son choix me va très bien car je n'en ai encore jamais fait et j'ai bien envie de me lancer! Après quelques recherches sur internet et consultation d'un de mes livres de cuisine je décide de créer une recette hybride entre la recette de Rose Bakery, repérée sur le blog de Julia et la recette que j'ai dans mon livre The Bourke Street Bakery (qui en passant est génial pour ceux qui habitent dans le coin et qui pourrait l'acheter!).

Bon comme en cuisine je réfléchis souvent après avoir commencé la recette...je me suis rendu compte après coup que mon moule à charnière état bien plus grand que ceux des recettes que je suivais, résultat: ma première fournée m'a donné un gateau délicieux mais pas du tout assez épais pour que je le coupe en deux et puisse faire le glaçage du milieu!!

Comme je voulais quand répondre à ses attentes, j'ai juste refait un gateau identique pour pouvoir superposer les 2!

Résultat: un carrot cake ultra moelleux, avec des morceaux de noix et de noisettes qui croquent sous la dent et le glaçage au cream chesse qui fond au milieu...Je vous le recommande!

Dans la recette, je vous donne donc les proportions pour 1 gros gateau dans un moule de 24cm de diamètre, faites attention à ajuster selon le moule que vous utiliser. Si vous préférez la version individuelle, vous pouvez aussi cuire le carrot cake dans des moules à muffins un peu hauts.

 

carrot3 ok

 

Enfin je vous parle de trilogie, parce que ce premier carrot cake m'a donné des idées et que j'adore l'association carotte/noix/canelle entre autre donc je vous montrerais les déclinaisons que j'ai cuisinées autour de l'idée du carrot cake! Aujourd'hui cap sur la version ultra-classique au glaçage cream cheese:

 

Pour un gateau de 24cm de diamètre (12-16 personnes)

le gateau:

5 oeufs

270g de sucre roux

300g de farine avec levure incorporée (sinon rajoutez 2cc de levure chimique)

6g de bicarbonate de soude

55g de beurre fondu

55g d'huile d'olive

55g d'huile de noisette (ou huile de noix)

2cc de canelle

1cc de gingembre moulu

5 clous de girofles pilés (je n'ai mis que les têtes écrasées pas les queues que je n'ai pas pu bien réduire en poudre)

300g de carottes rapées

140g de noix/noisettes grossièrement concassées

 

le glaçage:

250g de Philadelphia (plus d'excuses maitenant qu'il en y a en France aussi!)

60g de beurre

60g de sucre glace

10g de crème liquide

1cc de pâte de vanille (ou extrait de vanille)

 

carrot5 ok

 

carrot6 ok

 

Réalisez d'abord le gâteau (possible la veille ou l'avant veille et à garder bien emballé pour lui garder tout son moelleux):

Préchauffez le four à 180°C,

Au batteur, fouettez les oeufs avec le sucre pendant 5 minutes pour obtenir un mélange bien mousseux qui double de volume. En continuant de battre, ajoutez le beurre fondu et les huiles (j'aime l'huile d'olive dans les gateaux mais je ne voulais pas que le goût fasse disparaitre les autres parfums et l'huile de noisettes allait parfaitement avec le reste des ingrédients mais je n'avais qu'une petite bouteille d'où le 3è tiers de beurre!! chez vous en fonction de ce que vous avez vous pouvez parfaitement ne mettre que du beurre ou que de l'huile de noix ou même que huile d'olive).

Ajoutez la farine tamisée avec les épices et le bicarbonate de soude  (et la levure si votre farine n'est pas "auto-levante" et mélangez délicatement sans trop travaillez la pâte. Finalement incorporez les carottes puis les noix et les noisettes (moi j'ai fait moitié-moitié mais là encore ça dépend de vous, les puristes ne mettent que des noix).

Versez la préparation dans un moule à charnière chemisé et beurré et enfournez pour 50 minutes (four-dépendent...donc vérifiez bien la cuisson, la pointe d'un couteau doit ressortir sèche).

Laissez refroidir puis démoulez.

 

Préparez le glaçage, battez le Philadelphia avec le beurre mou, le sucre glace tamisée et la vanille.

 

carrot4 ok

 

Coupez le gateau en 2 dans la hauteur, étalez la moitié du glaçage sur la première moitié puis recouvrez de la 2è moitié et étalez la fin du glaçage, c'est prêt! Si vous voulez un carrot cake tout blanc et recouvrir aussi les bords du gateau, prévoyez moitié plus de glaçage.

Vous pouvz décorez votre carrot cake avec des éclats de noix (ici j'ai fait la bordure en éclats de cacahuètes parce que c'est ce que j'avais sous la main mais des éclats de noix seront plus "conventionnels" ;-)

 

carrot1 ok

 

 

Repost 0
Published by Upside Down Girl - dans Desserts
commenter cet article
26 avril 2011 2 26 /04 /avril /2011 09:30

praliné2 ok

 

 

J'ai surement du être un écureuil dans une vie antérieure...cela expliquerait mes 2 grandes incisives ;-) et surtout mon amour immodéré pour la noisette sous toute ses formes...(vous devez d'ailleurs commencer à le savoir...)

C'est pourquoi plutôt que de vous proposer comme la plupart une petite recette détox post-Paques je vous propose ce Mille-feuilles praliné...

Gustativement je dirais presque qu'il était parfait...le croustillant des ces mille feuilles, l'onctueux de la crème patissière, ce goût irrésistible de praliné et la noisette croquante de caramel étaient un régal!

Par contre surement trop heureuse d'être à nouveau capable de faire une pâte feuilletée digne de ce nom depuis que nous sommes en Australie je n'ai pas assez contrôlé sa levée et les rectangles de pâte feuilletée ne sont pas assez "plats" et associé à la crème patissière qui ne se tenait pas assez , on a frôlé l'écroulement du dessert en cours de séance photo ;-) !

Mais ces 2 problèmes sont très facilement contournables donc je vous donne la recette tout de suite avec les trucs et astuces pour être sûr d'obtenir le Mille-feuilles parfait!

 

praliné3 ok

 

Pour 4 personnes

Environ 200g de pâte feuilletée (cf Mercotte pour la pâte feuilletée maison, j'essaierai de vous poster un jour la nouvelle recette de pâte feuilletée que j'ai inauguré pour ce mille-feuille, mais quand j'étais en France, je ne fesais que celle de Mercotte, très bien expliquée avec le pas à pas en photo)

qs sucre glace

 

250ml de lait

2 jaunes d'oeuf

50g de sucre

45g de farine

15g de chocolat au lait

75g de pâte de praliné

 

une quinzaine de noisettes

environ 100g de sucre

1cc de sirop de glucose (si vous en avez!)

 

praliné5 ok

 

Les rectangles de pâte feuilletée

Etalez votre pâte feuilletée (sur 0,5mm d'épaisseur pour la pâte maison, ça doit être approximativement le cas de la pâte feuilletée commerciale pré-étalée). A l'aide d'un emporte pièce métallique rectangulaire ou d'un couteau coupant et d'un patron cartonné, découpez des rectangles de pâte feuilletée d'environ 5cm sur 10cm. Attention à couper la pâte de manière bien nette pour que le feuilletage puisse se développer. Réalisez 12 rectangles.

Préchauffez le four à 200°C et placez vos rectangles de pâte pour 20 minutes au frigo.

Placez vos rectangles entre 2 feuilles de papier sulfurisé et poser dessus une plaque de cuisson en métal (ou autre objet passant au four et un peu lourd pour éviter d'avoir comme moi votre pâte feuilletée qui gonfle trop pendant la cuisson). Enfournez pour 10 à 15 minutes, la pâte doit être dorée à la sortie du four.

Saupoudrez uniformément vos rectangles de sucre glace et réenfournez pour 3 minutes sous le grill pour que le sucre caramélise.

Réservez

 

praliné7 ok

 

La crème patissière au praliné

(J'ai utilisé la base de crème patissière trouvée chez le Sot l-y laisse, chez qui je vous renvoie si vous voulez les étapes en photos)

Dans un saladier, fouettez les jaunes et le sucre, puis ajoutez la farine tamisée (je vous met les proportions avec un peu plus de farine pour obtenir une crème qui se tient mieux). Portez le lait à ébullition puis versez le en plusieurs fois sur la préparation de jaunes en mélangeant à chaque fois (en plusieurs fois pour ne pas "cuire" les jaunes d'un coup et pouvoir obtenir un mélange homogène).

Remettez l'ensemble sur le feu, portez à petite ébullition et laissez cuire 2 minutes en mélangeant sans cesse.

Hors du feu, ajoutez le chocolat au lait et le praliné. Laissez refroidir et prendre au frigo au moins 2 heures.

 

praliné1 ok

 praliné ok

 

Les noisettes croquantes au caramel

Vous pouvez préparez vos noisettes caramélisées en premier mais gardez les bien à l'abri de l'humidité, l'effet est désastreux sur le caramel!!

J'ai d'abord suivi les trucs et astuces de Parigote pour réussir mes noisettes caramélisées!

Préparez d'abord les noisettes en les passant 5 minutes au four à 170°C, frottez les dans un torchon ou entre vos mains pour retirer les peaux et piquez chaque noisette sur un cure-dent.

Préparez un caramel à sec dans une casserole à fond épais avec le sucre et le glucose (le glucose aide à obtenir un caramel moins cassant et donc plus facilement manipulable mais vous pouvez très bien faire sans).

Bon, là l'expérience joue pas mal car c'est très très rapide de faire bruler son caramel... Le sucre doit être réparti très uniformément dans la casserole pour avoir une cuisson uniforme et éviter une partie du sucre qui brûle quand une autre partie n'est même pas fondue! et utilisez plutot un feu pas trop fort pour pouvoir surveiller la caramélisation!

Une fois que le caramel est ambré, retirez le du feu, penchez un peu la casserole et enrobez chaque noisette de caramel. Là encore, il faut être un peu patient car il si vous trempez vos noisettes dans le caramel trop chaud, il ne va pas "filer" pour former cette jolie pointe mais tomber en grosses gouttes. Par contre lorsque le caramel est trop refroidi, il va figer et enrober grossièrement les noisettes!

Alors on teste, après 30 secondes hors du feu, trempez une noisette dans le caramel, egouttez la et si le caramel retombe en formant un fil, coupez le au ciseau à 10 cm de la noisette. Fixez la noisette suspendue pour que le caramel sèche droit (là c'est système D, pour info, j'ai placé une pastèque en équilibre sur le plan de travail et j'ai planté les cure-dent/noisettes dans l'écorce de la pastèque, suspendus au dessus du sol de la cuisine ;-)

Travaillez rapidement pour pouvoir enrober vos noisettes avant que le caramel ne fige trop. S'il est trop refroidi, vous pouvez essayer de le remettre sur le feu quelques secondes en faisant attention à ne pas le surcuire!

 

praliné4 ok

 

Montez vos mille-feuilles en alternant vos carrés de pâte feuilleté (face caramélisée vers le haut) avec la crème praliné  (vous obtiendrez un plus joli résultat en utilisant une poche à douille pour répartir votre crème).

Sevez avec les noisettes croquantes!

 

praliné6 ok

 

 

Repost 0
Published by Upside Down Girl - dans Desserts
commenter cet article
22 mars 2011 2 22 /03 /mars /2011 08:45

 

sablés3 ok

 

Dans la déferlante actuelle des macarons et des whoopies, je vous propose pour changer une gourmandise qui y ressemble (2 biscuits entourant une ganache) mais composée de shortbreads!

Pour cette recette, tout à commencé par des biscuits qui ressemblent à ça (bon le site étant en construction vous allez voir défiler toute leur gamme donc ça ressemble à des petits sablés rassemblés par deux avec une ganache!). En vadrouille avec des amis, à la fin du picnic ils nous proposent de gouter à de délicieux petits gâteaux "parmi les meilleurs qu'ils aient mangés!!" ("some of the bests we ever had!" bon je suis sympa, je vous fais même la traduction  en direct! ;-)

Forcément c'est le genre de petite phrase que je prends comme un challenge...donc après avoir goûté le biscuit en question (il est vrai assez délicieux dans son genre!) je m'empare de l'emballage pour étudier les ingrédients...et voir si je peux reproduire ces biscuits à la maison! (oui parce que la composante pas top c'est que s'ils sont délicieux ils sont aussi très chers!)

Là j'ai de la chance car comme ce sont des biscuits assez haut de gamme qui revendiquent avant tout le travail à la main et la qualité des ingrédients, derrière le paquet ça donne ça: chocolat blanc, beurre, farine, pistaches, sucre.

Bon avec ce nombre réduit d'ingrédients et la texture du gateau, je sais qu'il ne me reste plus qu'à faire des shortbreads aux éclats de pistaches rassemblés 2 par 2 par une ganache chocolat blanc!

Je fouine un peu sur internet pour me rendre compte que beaucoup réalisent les shortbread grâce à la recette magique 1 / 2 / 3! c'est à dire 100g de sucre, 200g de beurre et 300g de farine! aussi simple à faire et facile à retenir, j'adhère!

J'ai divisé les proportions par 2 (au cas où je loupais un truc...) et j'ai été un peu surprise du résultat de la pâte que j'ai trouvé très (trop?) sableuse. C'est pour ça que j'ai rajouté l'huile de noisette pour donner un peu plus de corps à la pâte. En même temps, je n'avais jamais réalisé de shortbreads donc il est possible que la consistance ait été correcte et que je n'ai pas trop su manipulé la pâte...n'hésitez pas à me dire si vous avez déjà utilisé la recette 1/2/3!! En plus, après coup en voyant qu'ils réagissaient parfaitement à la cuisson je pense que je me suis inquiétée pour rien...Mais bon je vous  donne quand même la recette que j'ai un peu modifié et je réessairais sans l'huile de noisette pour voir ce qui se passe! (même si j'aime beaucoup le léger parfum de noisette pour accompagner la pistache et le chocolat blanc!). Pour finir, si vous n'avez pas d'huile de noisette, vous pouvez juste mettre un peu plus de beurre ou improviser avec une autre huile (même si je resterais dans les fruits à coques genre noix, amandes, pistache même pour rester dans le thème!!).

Mon verdict? Ils sont très bons, très sablés et croustillant donc ça marche hyper bien avec la ganache moelleuse au chocolat blanc.... Par contre comme je vous l'indique dans la recette, je les aurai fait plus petits que ce que j'ai fait pour qu'on puisse vraiment en manger un comme une mignardise sans avoir l'impression d'épuiser son nombre de calories pour la journée!

Voilà donc la recette (j'attends encore le verdict des amis en question à qui j'ai offert cette première fournée! ;-)

 

sablés4 ok

 

Pour une dizaine de biscuits

200g de farine

100g de beurre demi-sel mou

50g de sucre

15g d'huile de noisette

 

40g de pistaches

125g de chocolat blanc

75g de crème liquide

 

Préparez d'abord la ganache au chocolat blanc pour qu'elle ait le temps de refoidir. Faites chauffer la crème et dès qu'elle bout, versez la sur le chocolat blanc en morceaux et mélangez jusqu'à ce que tout le chocolat soit fondu. Réservez au froid pendant au moins 2 heures (2 options: je mets directement ma préparation dans la poche à douille jetable que je peux alors nouer sinon filmez la préparation au contact pour éviter la formation d'une croûte).

 

Préchauffez le four à 150°C. Préparez alors les sablés soit au robot en mélangeant le tout à la feuille jusqu'à obtenir un mélange homogène soit à la main, mélangez le sucre et la farine avant d'incorporez le beurre en petits morceaux (froid dans ce cas) en le sablant à la manière d'un crumble puis ajoutez l'huile de noisette et amalgamez le tout.

 

Torréfiez les pistaches 10 minutes à 150°C (attention une fois de plus cela dépend de votre four donc soyez vigilant car la surcuisson de la pistache arrive très vite!) puis concassez les grossièrement au mortier (ou placez les dans un sac congélation et cassez les au rouleau à pâtisserie).

 

sablés2 ok

 

Incorporez les pistaches à la pâte et amalgamez le tout (la pâte est très sableuse et ne se tient pas trop mais le passage au froid vous permettra de la couper convenablement). Placez la pâte sur un film alimentaire et formez un boudin de pâte assez serré et d'un diamètre de 3cm environ (ici c'est un peu plus mais j'ai trouvé que ça faisait des gâteaux un peu trop gros car ils s'étalent un peu à la cuisson).

 

Placez au réfrigérateur pendant 1 heure (ou un petit tour au congélo pour 15 minutes). Lorsque la pâte est bien refroidie et assez dure, à l'aide d'un couteau bien coupant, tranchez des ronds de 6mm d'épaisseur (vous devez en obtenir une vingtaine). Placez les ronds sur une plaque et faites cuire environ 30 minutes à 150°C (les biscuits doivent à peine commencer à colorer).

 

sablés7 ok

 

Dès que les biscuits sont refroidis, préparez vos "paires" et garnissez un biscuit sur 2 de ganache chocolat avant de recouvrir d'un deuxième biscuit, dégustez!!

Les biscuits sablés seuls se conservent assez bien 3-4 jours dans une boîte hermétique et une fois en sandwich ils se gardent 1 à 2 jours au frigo (en même temps les miens n'ont pas duré si longtemps ;-) mais après 24h, j'ai peur que la ganache détrempe un peu trop le côté sablé...

 

sablés8 ok

Repost 0
Published by Upside Down Girl - dans Desserts
commenter cet article
10 mars 2011 4 10 /03 /mars /2011 12:26

Up

 

Un petit retour au sucré (après 4 recettes de salé d'affilée, il était temps!) avec une recette ultra simple et rapide, typiquement anglo-saxonne mais surtout très addictive (en particulier pour UDB qui ne peux plus s'en passer avec son café) ! Le fudge se définit (merci Wiki!) comme un mélange lait sucre et beurre chauffé jusqu'à ce que le sucre soit cuit au "petit boulé" (je vous renvoit chez le Sot-l'y-laisse pour les explications plus techniques sur les différents stade de cuisson du sucre). Une fois le mélange chauffé au petit boulé, on le fouette énergiquement pour obtenir une consistance crémeuse qui en refoidissant va nous donner le fudge ultra moelleux et fondant... Le fudge se prête à de nombreux parfums même si la plupart du temps il est proposé au chocolat, au caramel ou à la vanille.

J'ai choisi de le faire au praliné, d'abord parce que j'adore le praliné de manière incommensurable (maison c'est juste trop bon...même peut être un peut trop vu que je suis obligée d'en faire des fudges à ramener à mes collègues pour arrêter de le manger à la petite cuillère...!).

J'avais vu plein de recettes différentes dont beaucoup utilisent du lait concentré sucré et puis finalement j'ai chosi cette recette de James Martin (chef British que je découvre à l'occasion!) qui me plait bien déjà parce que c'est la recette de définition du fudge et puis aussi parce qu'il n'y a que 3 ingrédients de base que vous avez forcément chez vous!! Donc n'importe quand, vous pouvez improvisez ces petites douceurs et les parfumez avec ce que vous avez sous la main (pate de spéculos, beurre de cacahuètes, nutella ou même du tahini!!). Pour cette version je voulais surtout mettre en valeur le praliné donc je n'ai même pas inclus d'éclats de noisettes pour avoir un fudge qui fond juste dans la bouche et qui laisse se concentrer sur le goût...mais n'hésitez pas à incorporer ce que vous avez sous la main (toutes les sortes de noix peuvent y passer ou même des pépites de chocolat voire des gavottes ou du riz soufflé!) 

Le seul ustensile dont il sera difficile de se passer pour cette recette est le thermomètre...mais bon comme je vous l'ai déjà chaudement recommendé, pour moi c'est un investissement (et un investissement très peu cher, j'ai payé le mien 27euros pour avoir quelque chose d'un peu mieux que les entrées de gammes et il est parfait, hyper fiable et la pile dure pour toujours!) qui vaut plus que le coup car cela vous ouvre les portes de nombreuses techniques de patisserie!!

 

CloseUP

 

Pour une quinzaine de cubes de fudge:

150ml de lait entier (je pense que le 1/2 écrémé doit pouvoir le faire sans problème, le lait entier (que j'avais sous la main!) apporte un peu plus de crémeux au fudge)

170g de sucre

50g de beurre

40g de praliné maison (la recette vous en donnera nettement plus mais ca se conserve bien et surtout c'est un peu long à faire donc autant en faire une certaine quantité!)

 

Iceberg

 

Choisissez une casserole assez profonde car le mélange va bouilloner et doubler de volume donc par sécurité prévoyez une casserole dont le volume fait au moins le double de votre mélange de base (conseil donné en toute connaissance de cause, ma première fournée à débordée! :-(....).

Mettez le lait, le sucre et le beurre dans la casserole et faites chauffez à feu vif sans cessez de mélanger jusqu'à ce que le mélange atteigne 115°C. Selon les feux, cela peut prendre de 10 à 25 minutes (chez moi ça a été très efficace et j'ai failli me faire avoir car la recette que j'ai suivi parlait de 20 minutes!!). N'oubliez surtout pas de mélanger très régulièrement pour éviter la formation de petits grumeaux.

Dès que la température est atteinte, retirez la casserole du feu, incorporez le praliné en fouettant énergiquement pendant 2 minutes puis versez le mélange dans un moule à bords droits beurré sur une épaisseur de 2 à 3 cm de haut. Lissez rapidement le haut (le fudge va refroidir et commencer à se figer assez vite).

Laissez prendre au frigo au moins 2 heures avant de démouler et de couper en cubes.

 

Profile

 

Variante du fudge à la vanille comme la recette initiale:

Même chose jusqu'à la sortie du feu. Ajoutez alors 2 cuillères à café de pâte de vanille et fouettez pendant 3-4 minutes (un peu plus que dans la recette précédente où l'incorporation du praliné à température ambiante participe au refroidissement du mélange). Puis retour à la recette précédente ;-). 

Bonnes gourmandises! 

 Cool

 

 

Repost 0
Published by Upside Down Girl - dans Desserts
commenter cet article
13 février 2011 7 13 /02 /février /2011 11:45

clem4 ok

 

L'autre jour, j'ai eu la chance de rentrer chez moi après le boulot et d'avoir un délicieux repas qui m'attendait, patiemment préparé par C. (alias Upside Down Boy, qui ne fait pas ça tous les jours mais qui quand il se lance, ne fait pas les choses à moitié!!). Après quelques cotelettes d'agneau et des courgettes glacées à tomber, j'ai eu le droit à un magnifique dessert vanille framboise, aussi beau que bon! Il a repris avec succès une recette du blog le Sot l'y laisse (qui explique toujours très très bien les techniques et tours de main...) en plus, vous avez droit à toutes les étapes en images! Donc si vous fêtez la saint Valentin, cette recette est parfaite, raffinée, jolie et délicieuse. Les tuiles framboises peuvent être préparées à l'avance (conservées bien au sec) et le coulis de framboise aussi. Il n'y a que la crème mousseline qui à mon avis est quand même bien meilleure fraîche (mais que vous pouvez peut-être conserver au congélo).

Voila donc les étapes de ce dessert (avec en bonus cette grandiose animation ;-) ):

  

 

Pour 4 personnes (avec un excédent de crème mousseline, qu'on peut finir en tartine avec un peu de coulis de framboise, mmmh un délice au petit dej, ;-) ), recette réalisée sans modification selon la recette du Sot-l'y-laisse,

 

Pour la finition et le coulis de framboise:

une soixantaine de framboises fraîches

250g de framboises surgelées

75g de sucre

 

Pour 12 tuiles framboises

25g de beurre

50g de sucre

35g de coulis de framboise (réalisé juste au dessus!) 

25g de farine

 

Pour la crème mousseline

base de crème patissière:

250g (25cl) de lait

2 jaunes d'oeuf

60g de sucre

35g de farine

1 gousse de vanille (ou 1cc de pâte de vanille)

+

2 x 65g de beurre

 

Le coulis de framboise: 

Préparez en premier votre coulis de framboise qui vous servira d'abord pour la réalisation des tuiles puis pour le dressage. Dans un mixer rassemblez les 250g de framboises décongelées avec le sucre et mixez jusqu'à obtenir une texture homogène. Passez au tamis pour éliminer les graines. Prélevez 35g de coulis pour les tuiles et réservez le reste.

 

clem1 ok

 

Les tuiles:

Préchauffez le four à 160°C. Faites fondre le beurre à feu doux. Ajoutez le sucre et mélangez puis faites de même avec le coulis de framboise puis la farine tamisée. Dressez alors l'appareil à tuile en cercles de ~7cm de diamètre. (là il semblerait que le bon matériel facilite grandement la tâche! l'idéal étant d'avoir un pochoir à cercles de 2mm d'épaisseur et une spatule lisse en métal, C. s'est lancé avec nos cercles de dressage de 7cm de diamètre qui sont donc profonds et il a visiblement eu du mal, je cite "ça colle, c'est l'horreur, j'ai galéré!" ce que je n'aurai jamais deviné au vu du super résultat... ).

Faites cuire à 160°C pendant 12 à 15 minutes (deuxième étape délicate! la cuisson ne doit pas être trop longue pour conserver la jolie couleur rouge mais quand même assez pour réaliser des tuiles croustillantes! il faut faire le test selon votre four, sachant que vous pouvez les repassez un petit coup au four si une fois refoirdies elles ne sont pas croustillantes...good luck!). Une fois prêtes, réservez à l'abri de l'humidité.

 

clem2 ok

 

La crème mousseline  

Coupez les 2x65g de beurre en petits morceaux.

Préparez la crème patissière:

Préparez d'abord la crème patissière, faites chauffez le lait avec la gousse de vanille coupée en 2 et grattée (ou la cuillère de pâte de vanille). En parallèle, battez les jaunes d'oeufs avec le sucre jusqu'à ce que le mélange mousse et blanchisse puis incorporez la farine tamisée. Lorsque le lait bout, arrêtez la cuisson et versez 3 cuillères à soupe de lait sur le mélange jaunes/sucre/farine. Mélangez bien puis petit à petit, incorporez le reste du lait chaud et remettez finalement tout le mélange obtenu sur feux moyen. Sans cessez de mélanger, portez la crème à ébullition et laissez la cuire 2 minutes. Placez la crème patissière dans un plat creux, ajoutez 65g de beurre, fouettez énergiquement pour obtenir une crème homogène puis filmez le tout au contact et laissez refroidir.

Lorsque la crème est refroidie, battez les 65g de beurre restant en pommade dans un saladier. Ajoutez alors la crème patissière petit à petit en fouettant bien. Lorsque tout la crème est incorporée, "cornez" le récipient (à l'aide d'une maryse, rassemblez dans le fond toute la crème répartie sur les parois du saladier) puis fouettez au batteur électrique pendant 5-6 minutes. La crème doit blanchir et augmenter de volume. Placez dans une poche à douille avec une douille cannelée.

 

Dressez alors le dessert! D'abord une tuile (selectionnez les bien, les moins réussies au fond et les plus belles réservées pour le dessus!), puis 6 framboises puis la crème, 2è tuiles, 6 framboises, la crème, 3è tuile, framboise de présentation puis quelques framboise dans l'assiette et le coulis.

Pour la 3è tuile et la framboise de présentation, une moitié à été cachée par du papier sulfurisé avant de saupoudrer de sucre glace pour un effet "graphique"!!

(Pour ceux qui se posent des questions sur la quantité de coulis préparée quand on voit combien il y'en a dans une assiette : le coulis est évidemment plus esthétique en petits points sur l'assiette mais bien meilleur à la dégustation quand versé à la louche sur le dessert!! Pour conserver la ligne éditoriale (?? et oui, c'est juste un blog donc je peux dire n'importe quoi!!) du blog, vous n'aurez en photo que la première version ;-) )

 

clem3 ok

 

 

Repost 0
Published by Upside Down Girl - dans Desserts
commenter cet article
5 février 2011 6 05 /02 /février /2011 12:04

brioche ok

 

Il y a un mois j'ai découvert le nouveau magazine culinaire numérique Yummy magazine. J'ai bien aimé le concept de ce magazine collaboratif qui ouvre ses colonnes de recettes aux blogueurs... En voyant le pamplemousse parmi les thèmes proposés pour la première édition, je me suis dit qu'il fallait que je refasse cette recette qui m'avais beaucoup plue mais que j'avais fait avant d'avoir le blog!

Cette recette s'adresse exclusivement aux amateurs de pamplemousse car il y est décliné sous toutes ses formes! Rafraichissant en suprêmes, croustillant en meringues et fondant en crème glacé...accompagné d'une brioche perdue qui vient donner du corps au dessert et apporter une moelleuse note sucrée! Ne soyez pas effrayé par toutes les étapes, une majorité des éléments de cette recette peut se préparer à l'avance pour que vous n'ayez plus qu'à poêler la brioche avant de servir votre dessert!

Comme vous pourrez le voir, les quantités pour la glace et les meringues pamplemousse sont assez supérieures à ce que vous utiliserez mais je trouvais ça compliqué de faire une meringue avec moins qu'un blanc d'oeuf et un peu dommage de préparer une glace finie en un dessert sachant que les 2 se conservent très bien longtemps! 

 

Pour 6 personnes

 

3 pamplemousses roses (2 pour les suprêmes et les meringues, 1 pour la glace) 

 

6 tranches épaisses de brioche (maison ou pas, ça dépends de vos envies et du temps que vous avez! pour la version maison j'ai adoptée la recette de Sylvie du blog Amuse-Bouche que je vous proposerai la semaine prochaine)

2 oeufs

1 gousse de vanille (ou 1cc de pâte de vanille)

60g de lait

2cs de sucre

40g de beurre 

 

pour la glace pamplemousse

1 des pamplemousses rose, zestes et jus (~ 120g de jus)

3 oeufs

60+60g de sucre

250g de mascarponse

200g de lait

 

pour les meringues pamplemousse

32g de blanc d'oeuf (ou le blanc d'un oeuf moyen)

25g de jus de pamplemousse + 1cc de zestes de pamplemousse finement hachés (obtenus

75g de sucre 

 

brioche4 ok

 

La glace 

(niveau organisation, la glace à l'énorme avantage de pouvoir être préparée très à l'avance ;-) )

Faites chauffer le lait et à l'ébullition, versez le en fouettant sur le mélange sucre (60g) jaune d'oeuf blanchi. Remettez le tout dans la casserole sur feu moyen en mélangeant sans cesse avec une cuillère en bois et arrêtez la cuisson dès que votre crème anglaise a épaissi et nappe la cuillère. Battez le mascarpone avec le sucre restant et le jus et les zestes de pamplemousse. Versez la crème obtenue sur le mascarpone battu et mélangez le tout.

Battez les blancs en neige puis incorporez les délicatement à la préparation au mascarpone.

Si vous n'avez pas de sorbetière (c'est mon cas!) versez la préparation liquide dans un récipient allant au congélateur, laissez d'abord refroidir au frigo avant de mettre votre glace au congélateur en la fouettant régulièrement (3-4 fois) pendant les 3 premières heures pour éviter la formation de cristaux désagréables. 

 

brioche2 ok

 

Les suprêmes:

Prélevez un peu des zestes et pensez à conserver le jus récupéré lors de la découpe pour les meringues. 

Pelez à vif vos pamplemousses (comme vous peleriez une pomme vous enlevez la peau puis toutes les membranes blanches à l'aide d'un couteau tranchant en faisant attention à conserver intact les quartiers de pamplemousse), puis utilisez le même couteau tranchant pour récupérer chaque quartier (ou suprême) de pamplemousse en le détachant bien des deux membranes qui l'entourent (la démo, toujours plus claire en photo ou en vidéo). Selon le pamplemousse que vous utilisez, vous pouvez éventuellement saupoudrez les suprêmes d'une cuillère à soupe de sucre si vous les trouvez trop amères (mais avec un pamplemousse bien mûr, le goût contrebalance parfaitement l'ensemble brioche/glace/meringue assez sucré). Si vous découpez les suprêmes à l'avance, conservez les au frigo dans un récipient hermétique avec le jus de la découpe pour évitez qu'ils ne sèchent.

 

brioche5 ok 

 

Les meringues:

Chauffez le mélange sucre, jus et zeste de pamplemousse sur feu vif. A partir de l'ébullition, comptez 2 minutes avant de commencez à battre vos blancs en neige puis 2 minutes (ou la température de 110°C) avant de versez le sirop obtenu en filet régulier sur les blancs que vous continuez à battre pendant 5 minutes pour obtenir une texture ferme et brillante.

Versez la meringue dans une poche à douille et réalisez de petits batons de meringues (ou la forme qui vous plait!). Enfournez pour 40 minutes à 90-100°C. Si vous les préparez à l'avance, gardez les dans un récipient hermétique à l'abri de l'humidité.

 

 

brioche3 ok

 

La brioche perdue:

Battez les oeufs avec le lait, le sucre et les grains de vanille dans un plat creux. Faites tremper les tranches de brioches dans ce mélange 3 secondes de chaque côté avant de les poêler dans le beurre (sur feu vif, comptez 2 minutes par côté).

 

Servez chaque tranche de brioche surmontée d'une boule de glace pamplemousse et de quelques meringues, le tout accompagné des suprêmes de pamplemousse. 

 

brioche7 ok

 

 

 

 Si vous êtes gourmand et qu'il vous reste de la meringue que vous n'aurez pas passé au four, n'hésitez pas à tartiner une tranche de brioche avec, délice assuré car la meringue italienne est ultra fondante et crémeuse...!

 

brioche6 ok

 

Bon appétit et à très vite pour la recette de la brioche!

 

Repost 0
Published by Upside Down Girl - dans Desserts
commenter cet article
2 février 2011 3 02 /02 /février /2011 12:30

banana ok

 

Après avoir vu passer plusieurs recettes de Banana Cake ou Banana Bread sur différents blogs, j'ai eu envie d'en savoir plus et de tenter à mon tour. La recette de David Lebovitz revenant souvent, je suis allée voir à la source!

Il s'interroge sur la différence éventuelle entre les appellations Banana cake et Banana bread et à la lecture de son post et des (nombreux!) commentaires, il semble que personne n'ai de réponse académique (mes collègues, également consultés sur le sujet sont partisans de l'appelation selon le moule (moule à cake(!) pour le pain et moules à muffins pour le cake, si en plus le français vient compliquer les choses!!) que vous donnez  ! J'ai donc décidé de juste essayer sa recette avant de  pouvoir prendre parti entre le cake et le pain!!

Résultat des courses, une maison qui sent délicieusement bon la banane pendant la cuisson et un muffin à la texture incroyablement fondante et moelleuse... (je m'emporte un peu mais j'ai vraiment adoré!) qui me donne plutôt envie d'appeler ces gateaux Banana cakes pour le côté vraiment dessert douceur plutôt que banana bread qui semble un peu trop sain (!!) et raisonnable! J'ai choisi de remplacer les pépites de chocolat de la recette initiale par des éclats de caahuètes pour ajouter un peu de croquant et surtout parce que j'adore l'association bananes cacahuètes! Comme je vous l'ai déjà dit, ici les éclats de cacahuètes sont plus que facile à trouver ici mais si vous n'en trouvez pas (ou si vous avez la flemme de concasser quelques cacahuètes!), noisettes, noix ou amandes croqueront tout autant!

Comme la banane est quand même un fruit très sucré, j'ai eu envie d'un glaçage qui donne du peps et qui ne nous laisse pas sombrer dans la douceur... Un glaçage tout citron vient donc réveiller ces bananas cakes et ajouter du crémeux au cas où on s'inquiétait de ne pas avoir sa dose de calories quotidiennes!

J'ai découvert récemment le mode d'emploi d'un glaçage express réussi, je me contente de mixer tous les ingrédients ensemble jusqu'à ce que le tout soit homogène et ça va beaucoup plus vite que ce que je faisais avant!!

Donc pas d'excuse pour ne pas essayer les Bananas (cup)cakes qui prennent à peine plus d'1/2 heure à préparer!

 

banana5 ok

 

Je profite de ces cupcakes pour participer au 3è Cupcakes day de Dorian!

 

Pour dix à douze cupcakes (selon la taille de vos moules, je vous conseille de prendre des moules un peu grand pour avoir des cupcakes ultra-moelleux... les caissettes que je vous présente sont un peu plus grande qu'un moule à muffins standard)

recette à peine modifiée de David Lebovitz

210g de farine

5g de levure chimique

1/2cc de sel

150 de sucre

1cc de canelle

2 oeufs

50g de beurre fondu

300g de bananes bien mûres (pesées sans la peau)

50g d'éclats de cacahuètes

125g de fromage blanc

 

pour le glaçage Citron

100g de cream cheese

120g de sucre glace

1 citron (jus et zestes)

30g de beurre mou

 

banana4 ok

   

Préchauffez le four à 180°C,

Mélangez dans un saladier farine, levure, sucre, sel, canelle et éclats de cacahuètes,

Dans un autre saladier, mélangez les fromage blanc, le beurre, les bananes grossièrement écrasées (je les ai écrassées au presse purée donc il restait quelques morceaux, cf photo),

Faites un puit dans le mélange des ingrédients secs et versez y le mélange liquide et homogénéisez le tout à la spatule (le mélange doit être à peine homogène, il ne faut surtout pas trop travailler la "pâte" à cupcakes).

Versez le mélange dans vos moules à muffins et enfournez pour environ 20 minutes (la lame d'un couteau doit ressortir à sèche) faites attention à la surcuisson pour conserver tout le moelleux de vos bananas cakes!

Laissez refroidir et préparez le glaçage.

 

banana3 ok 

 

Mixez ensemble tous les ingrédients du glaçage jusqu'à obtenir une texture homogène. Versez le mélange dans une poche à douille (ou un bol, dans ce cas couvrez de film au contact pour éviter à votre glaçage de sécher) et réfrigérez pendant au moins 1 heure. Dès que le glaçage est "ferme", glacez vos muffins à la poche à douille ou à la spatule (le mode d'emploi du glaçage spatule est chez Fanny!).

Bon appétit!

 

banana2 ok

 

 

Repost 0
Published by Upside Down Girl - dans Desserts
commenter cet article
23 janvier 2011 7 23 /01 /janvier /2011 12:43

soufflé ok-copie-1

 

Aujourd'hui je vous propose encore une petite tranche d'été pour rechauffer votre hiver: des petits soufflés individuels tout légers au léger goût de caramel (grâce au Baileys) associés à la fraicheur des pêches (comme elles sont cuites la recette ne souffrira pas du tout de l'utilisation de fruits congelés, j'essaye quand même de proposer des recettes adaptables aux températures françaises!). Faciles à faire, ils seront toujours réussi si vous faites bien attention en incorporant les blancs à la crème patissière. C'était la deuxième fois que je cuisinais du Baileys (j'avais adoré les macarons au Baileys que j'avais fait d'après une recette Pure gourmandise...) et je trouve que cette liqueur est particulièrement adaptée à la cuisine! Parfois un peu écoeurant quand on le déguste seul, j'aime beaucoup la petite note whisky/caramel qu'il ajoute à un dessert, je recommencerais...!

 

Pour 6 personnes

150g de sucre

60g de farine

5 oeufs clarifiés (blancs et jaunes séparés)

1 gousse de vanille

730g de lait

20g de Bayleys

3 pêches jaunes

 

Préparez une base de crème patissière: fouettez les jaunes avec le sucre jusqu'à ce que le mélange blanchisse puis incorporez la farine. Faites chauffer le lait avec la gousse de vanille grattée. Lorsque le lait bout, versez le sur les jaunes blanchis, fouettez pour homogénéiser la préparation et remettez le tout sur feu moyen pendant 4-5 minutes jusqu'à ce que le mélange épaississe en fouettant continuellement pour éviter les grumeaux et que le mélange accroche. Incorporez le Bayleys et laissez refroidir la crème.

 

peche1 ok

                                                       Version individuelle ou familiale... 

 

Beurrez puis sucrez les ramequins et disposez 1/2 pêche en quartiers dans chaque ramequin. Préchauffez le four à 190°C.

 

Monter les 5 blancs en neige en ajoutant 1 cs de sucre lorsqu'ils sont presque montés pour les serrer.

 

Ajoutez 1/3 des blancs à la crème patissière refroidie, homogénéisez délicatement avec une maryse puis incoroporez le reste des blancs.

 

Versez l'appareil à soufflé dans les ramequins et lissez la surface à l'aide d'une spatule (ou d'un dos de couteau si vous n'avez pas de spatule). Enfournez pour 15-20 minutes ou jusqu'à ce que les soufflés soient gonflés et dorés.

 

soufflé 3 ok

 

Servir immédiatement avec un verre de Bayleys frappé!! 

 

 

Repost 0
Published by Upside Down Girl - dans Desserts
commenter cet article