Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 janvier 2011 7 16 /01 /janvier /2011 13:10

panna3 ok

 

Comme je vous l'avais dit avant Noël, j'ai pas mal de recettes en stock à vous proposer mais c'est toujours pareil, j'ai toujours tendance à préférer poster les recettes que je viens de faire... Mais la recette d'aujourd'hui est tellement facile et utile (!!, des invités de dernière minute ou une gourmandise du dimanche après-midi!!) qu'il fallait que je vous la donne.

Il vous suffit de 3 ingrédients de base: lait, maïzena et sucre pour obtenir une sorte de flan, onctueux et fondant qui rapelle clairement la panna cotta même si la texture est assez différente. La première fois que j'ai fait cette recette c'était pour une collègue libanaise à qui j'avais proposé d'essayer de réaliser son dessert libanais préféré. Heureusement pour moi, son dessert préféré est le Mouhalabieh qui est donc un flan lait/maïzena aromatisé à l'eau de fleur d'oranger. J'ai adoré la texture de ce dessert mais comme je ne suis pas hyper fan de l'eau de fleur d'oranger j'ai préféré le détourner avec d'autres parfums et ajouter un petit coulis de fruit pour lui donner un peu de peps!

Cette fois je suis partie sur une association fruits rouge qui n'est pas trop de saison côté France mais vous pouvez toujours utiliser des framboises et myrtilles surgelées qui font très bien l'affaire en coulis ou mixés dans le flan...

Bon appétit! 

 

panna2 ok 

 

Ingrédients pour 2 personne:

250cl de lait (entier ou demi-écrémé)

25g de maïzena

32g de sucre

30g de myrtilles 

20g de framboises 

10g d'eau

 

quelques fruits rouges pour la présentation

 

panna1 ok

 

Mixez les myrtilles avec la maïzena et quelques cuillères à soupe de lait (prélevées sur les 250cl totaux) jusqu'à obtenir une préparation très homogène. Versez ce mélange dans une casserole et ajoutez le reste du lait et le sucre. Chauffez à  feu moyen et remuez sans cesse au fouet jusqu'à ce que le mélange épaississe (en fonction des feux cela peut prendre 4 à 7 minutes environ).

Dès que le mélange a épaissi, retirez du feu et versez dans des ramequins (choississez les lisses si vous souhaitez démoulez vos fausses panna cotta après) et laissez refroidir  avant de mettre au frigo pour 1 heure minimum (ou plus si vous voulez préparez vos desserts à l'avance).

 

Mixez les framboises avec l'eau pour obtenir un coulis, nappez vos flans de coulis et servez avec quelques fruits rouges!

 

panna5 ok

 

Une fois que vous aurez découvert la simplicité de ce dessert, vous n'avez plus qu'à le décliner sous toutes les asociations de goût que vous aimez. L'avantage c'est que c'est rapide et qu'on a toujours les ingrédients de base sous la main! Testées et approuvées je vous conseille abricot/cannelle, mirabelle/safran ou le très classique vanille/framboise... et la liste est longue!

 

panna4 ok

 

 

Repost 0
Published by Upside Down Girl - dans Desserts
commenter cet article
9 janvier 2011 7 09 /01 /janvier /2011 08:10

balls4 ok

 

Une fois les fêtes passées, on se retrouve souvent avec pas mal de restes en tout genre dans la cuisine, trop de chocolats de toutes sortes et plus du tout envie de s'attabler devant des repas qui trainent en longueur...

J'avais voulu me mettre au ton anglo-saxon pour célébrer Noël en réalisant un Christmas Cake à ma manière, sauf que Upside Down Boy n'est pas trop dessert et pas du tout fruits secs...et que je me retrouvais seule à manger ce gâteau qui ne brille pas par sa légèreté!! Après en avoir fait mon petit-déjeuner pendant une semaine, j'en ai eu marre et je me suis dit que je pouvais lui donner une deuxième vie!! C'est quelque chose que j'adore faire en cuisine, du recyclage!!

Quand on se retrouve avec trop d'un plat ou d'un dessert ou qu'on en a déjà mangé 2 ou 3 fois et qu'on sature, le recuisiner sous une nouvelle forme et se régaler à nouveau alors qu'on était prêt à le jeter, c'est mon truc!

Donc mon Christmas Cake était prêt pour sa reconversion! Je me suis contentée de le mixer pour obtenir une pâte qui se malaxait bien et qui m'a permis de faire de petites boules que j'ai recouvert de tout ce que j'avais sous la main!!

Ce qui donne les gourmandises suivantes: Chocolat Blanc/Coco, Chocolat Noir/Cacahuète, Chocolat Noir au piment et glaçage sucre/graines de courge, à vous de choisir vos assortiments préférés! 

Je ne vous donnerait pas vraiment de recette, mais plutôt quelques idées pour reconvertir vos excès de gâteau ou même réhabiliter des essais ratés!

 

balls1 ok

 

Pour réaliser le même genre que les Christmas Cake Balls, il faut d'abord partir d'une base de gâteau, biscuits ou autre dessert qui pourra se tenir sous forme de boule. Donc si vous avez un gâteau un peu sec, vous pouvez le travailler avec une matière grasse (beurre fondu, cream cheese, huile de noisette...par exemple) pour obtenir une consistance qui se manipule bien. Au contraire si vous partez d'une base qui ne se tient pas trop, vous pouvez "l'épaissir" un peu en rajoutant de la farine ou mixer votre préparation avec quelques gâteaux secs pour arriver à la bonne consistance. C'est l'avantage des ces petites gourmandises, elles vous permettent de faire les fonds de placards ou d'utiliser uniquement ce que vous avez sous la main pour finalement donner un effet très festif qui sera parfait avec un café ou juste à grignoter en passant! 

 

balls3 ok

 

En plus, le fait d'enrober les boules de gâteau de chocolat puis de fruits secs vous permet de ne pas être focalisé sur l'aspect final du chocolat et donc de sauter la case tempérage si c'est quelque chose qui vous rebute.

 

Pour les boules juste au chocolat, j'ai choisi de tempérer le chocolat noir car cela change vraiment l'aspect final et surtout ça permet d'obtenir un chocolat sans marbrures et qui ne fond pas dès qu'on le touche...

Pour les novices du travail du chocolat, le tempérage, c'est le fait de faire passer le chocolat à différentes températures successivement pour obtenir une stabilité des cristaux de beurre de chocolat. La courbe de température dépend du degré de cacao contenu dans le chocolat et sera différente si vous utilisé du chocolat noir ou au lait ou blanc. Le chocolat choisi est d'abord porté à sa température de fusion, avant d'être refroidi jusqu'à sa température de cristallisation puis d'être légèrement réchauffé pour atteindre sa teméprature d'utilisation. Mais comme ce n'est pas quelque chose que je fais très souvent, je préfère vous renvoyer vers des spécialistes du tempérage.

Une fois votre chocolat près à l'emploi, vous n'avez plus qu'à tremper vos boules de gâteau dans le chocolat (j'ai manipulé les boules avec 2 piques à brochettes), laisser le chocolat excédentaire s'égoutter un peu puis posez les boules sur du papier sulfurisé ou du silpat et laissez refroidir.

 

Pour les boules cacahuètes ou coco, pas besoin de tempérage, faites tout simplement fondre le chocolat de votre choix (au bain marie ou au micro-ondes)  puis passez rapidement les boules dans le chocolat fondu et roulez les dans une assiette creuse remplie de noix de coco rapée ou de d'éclats de cacahuètes (ou de noisettes ou d'amandes ou de pignons, le choix est vaste!!). Comme avant, laisser refoidir à température ambiante ou au frigo.

 

Pour la dernière version, j'ai voulu essayer sans chocolat. J'ai utilisé un glaçage tout simple en rajoutant un peu d'eau dans du sucre glace. Après mélange, vous obtenez une préparation blanche et sirupeuse. Passez rapidement vos boules d'abord dans du sucre glaçe pur puis roulez les dans le glaçage, égouttez bien et passez les enfin dans les graines de courges grossièrement concassées avant de laisser sécher.

 

balls2 ok

 

Vous n'avez plus qu'a choisir dans vos placards ce dont vous avez envie pour agrémenter ces petites douceurs avant de les déguster!

Bon appétit!

 

Repost 0
Published by Upside Down Girl - dans Desserts
commenter cet article
6 janvier 2011 4 06 /01 /janvier /2011 11:55

galette2 ok

 

Une petite recette de galette à l'australienne, qui m'a permis (à l'aide d'une collègue Espagnole, les rois mages étant plus important que le père Noël en Espagne!) de faire découvrir cette tradition à mes collègues Australiens! J'ai été un peu embêtée quand il a fallu trouver une fève...donc je me suis décidée pour un carré de chocolat patissier...sans penser que je pouvais le couper en 2 au moment de la distribution et me retrouver avec 2 fèves!!

Je pensais profiter de cette recette pour vous mettre le pas à pas de la pâte feuilletée mais ma recette inratable en France me donne ici des résultats mitigés en particulier parce que j'ai du mal a trouver farine et beurre qui me conviennent (je pense que là dessus les produits "moyens" en France sont de meilleure qualité que les équivalents Australiens...).

 Je ne suis donc pas ravie du résultat niveau pâte feuilletée et vous pouvez voir que ma galette n'est pas au mieux de sa forme niveau gonflement de la pâte...Mais bon au niveau goût c'était impeccable! J'ai choisi d'Australiannisé ma recette en allégeant la garniture  (je ne suis pas une grande fan de la frangipane...) avec une purée de potiron qui comme je vous l'ai dit est limite le légume national! et de donner un peu de croquant avec des éclats de cacahuètes (dont les Australiens font aussi une grande consommation) donc je vous donne vite cette recette facile (et surtout très rapide si vous utilisez des pâtes feuilletées du commerce!) et délicieuse:

 

Pour 1 galette des rois (environ 12 personnes)

~ 650g de pâte feuilletée maison ou 2 pâtes feuilletées toutes prêtes (pour une fois encore je vous renvoie chez Mercotte pour la pâte feuilletée maison)

450g de potiron sans la peau

100g de beurre

100g de sucre

200g de poudre d'amandes

2 oeufs

20g de maïzena

50g d'éclats de cacahuètes (ici, la cacahuète on en trouve sous toutes ses formes, si vous n'en trouvez pas prenez juste des cacahuètes grillées non salées, placez les dans un sac congélation et écrasez grossièrement au rouleau à patisserie)

20g de sucre glace

1 jaune d'oeuf pour la dorure

 

galette1 ok

 

Préchauffez votre four à 175°C

 

Faites cuire le potiron pelé et coupé en cubes dans l'eau bouillante (il est cuit lorsqu'une pointe de couteau s'enfonce facilement). Egouttez et mixez le potiron jusqu'à obtenir une préparation très lisse. Ajoutez le beurre dans le potiron encore chaud et mélangez jusqu'à ce qu'il soit fondu. Ajoutez alors le sucre, la poudre d'amande puis les oeufs en mélangeant bien entre chaque ingrédient. Placez la préparation dans une casserole à feu moyen et ajoutez la maïzena petit à petit en mélangeant énergiquement pour éviter la formation de grumeaux. Dès que la préparation a épaissie (la pâte de potiron doit alors se tenir un peu comme une crème patissière), arrêtez la cuisson et laissez refroidir.

 

galette ok

 

Etalez un premier cercle de pâte feuilletée, placez la préparation de potiron refroidie en laissant 2 cm de libre sur les bords. Parsemez de cacahuètes puis saupoudrez de sucre glace. Avec un peu d'eau, humidifiez le pourtour de la première pâte.

Placez un 2è cercle de pâte feuilletée (légèrement plus grand que le précédent pour pouvoir souder correctement les 2 pâtes, si vous utilisez des pâtes du commerce, retaillez l'une des 2) sur la préparation  et appuyez délicatement sur tout le pourtour de la galette pour que les 2 pâtes soient soudées.

Au pinceau, badigeonnez la galette de jaune d'oeuf en évitant le pourtour (du jaune d'oeuf sur la "tranche" de la pâte feuilletée l'empêche de monter correctement).

Faitez cuire la galette 20 à 25 minutes pour obtenir une jolie dorure,

Laissez tiédir avant de déguster!

Joyeuse épiphanie!!

 

galette4 ok

                               la galette n'est pas montée, le feuilletage était pourtant là...

 

Repost 0
Published by Upside Down Girl - dans Desserts
commenter cet article
4 janvier 2011 2 04 /01 /janvier /2011 07:00

scone1-ok.jpg

 

Il suffit de se lever un dimanche matin, avec une envie de manger quelque chose de bon mais de rapide à faire et pas grand chose dans ses placards... Et si je retentais les scones? Les scones c'est le gouter anglais par excellence, ils se dégustent habituellement coupé en deux avec du beurre et/ou de la confiture et bien sûr accompagnés d'une tasse de thé! Le gros avantage des scones c'est qu'il n'y a aucun temps de pause dans la recette qui est donc très rapide et qu'on a toujours tous les ingrédients nécessaires sous la main!

J'avais essayé 2 ou 3 fois sans grands succès mais le scone est tenace et il y a régulièrement une recette de scone qui apparait dans la blogosphère et ce matin là, je me suis souvenu que Sandra avait posté il y a peu sa nouvelle "meilleure recette de scones".... Alors je me suis lancée, et c'est juste une réussite!! malgré l'apparence qui m'a un peu deçue (la couleur n'est pas top) ces scones sont un délice... ça croustille un peu quand on mord dedans et après ce n'est que moelleux, fondant et douceur (tout ça?? oui oui je vous jure!). Bon il y a un prix à payer pour ces scones crousti-fondant-moelleux, il y a presque autant de crème que de farine dans la recette, ceci expliquant peut-être pourquoi ces scones sont si bons...Mais comme on nous le répète souvent à la télé, le petit déjeuner est vraiment important pour faire le plein d'énergie avant de passer la journée à courir dans les bois et sauter dans les flaques (comment ça c'est que pour les enfants??) donc comme il ne faudrait manquer d'aucun minéraux et autres nutriments essentiels, je me suis dit que j'allais rajouter un peu de chocolat au lait...(bah oui, pour le magnésium!)

Bon j'espère que vous êtes maintenant convaincus que vous ne pourrez pas commencez votre journée sans ces scones (mais plutôt le week-end, pour prendre le temps de les déguster) alors voilà la recette:

 

Pour 6 scones de 5 cm de diamètre (recette du blog le Pétrin divisée par 2)

140g de farine

6g de levure chimique

25g de sucre

1/2 cc de sel

35g de beurre froid

120g de crème liquide

40g de chocolat au lait dessert

 

Préchauffez le four à 180-200°C (j'aime pourtant trouver des indications de température précise lorsque je suis une recette, mais Sandra indiquait 200°C et j'ai trouvé ça un peu fort pour mes scones donc soyez prudents et ajustez selon votre four)

 

scone-ok.jpg

                  pour voir à quoi ressemble les étapes, d'abord la farine avec le beurre "sablé", puis après l'ajout de la crème et enfin sur le plan de travail après l'amalgame et après l'ajout du chocolat!

 

Rassemblez dans un saladier farine, levure, sel et sucre et fouettez pour mélanger et aérer la farine. Ajoutez le beurre que vous aurez couper en petits morceaux (en faisant attention de ne pas le réchauffer) et sablez rapidement le beurre à la main (comme pour faire un crumble, il restera donc de petits morceaux de beurre). Ajoutez la crème en  

 fois en mélangeant grossièrement pour ne pas trop travailler la pâte. Placez alors la pâte à scones sur le plan de travail fariné et rassemblez les morceaux en les malaxant pour former une boule de pâte homogène. Dès que la boule de pâte commence à se former, ajoutez le chocolat grossièrement haché et incorporez le rapidement sans trop travailler la pâte.

 

scone5-ok.jpg

 

Aplatissez la pâte sur une épaisseur de 2cm et à l'aide d'un cercle de 5 cm, formez les scones (c'est important que la coupe du scone soit nette pour éviter qu'il parte dans tous les sens à la cuisson) puis badigeonnez les légèrement de crème et saupoudrez de sucre. Enfournez pour 15 minutes.

A la sortie du four, laissez reposer 10 minutes puis régalez vous!!!

Ces scones sont déjà très riches en eux-même donc je les déguste nature mais vous pouvez bien sûr les déguster avec du beurre, de la confiture ou du beurre de cacahuète...(ça y est je m'australianise!!).

 

scone2-ok.jpg

 

 

Repost 0
Published by Upside Down Girl - dans Desserts
commenter cet article
19 décembre 2010 7 19 /12 /décembre /2010 11:40

medelice7 ok

 

Je vous propose encore une recette de sucré...Mais l'avantage du sucré c'est qu'on peut le faire à l'avance et faire de jolis photos le dimanche après-midi!! Mais j'ai plein de plats délicieux que je veux partager avec vous donc je vais arrêter de me limiter aux photos de jour... Pour cette recette de cupcake, j'ai voulu essayer l'association "Médélice" proposé en macaron par Pierre Hermé. Concernant les associations de goût originales, je fais vraiment confiance à Hermé qui nous surprend si souvent avec des associations auxquelles on n'aurait pas pensé jusqu'à ce qu'on goûte et qu'on se rende compte que c'est une évidence (comme le prouve la présence de cette association chez de nombreux blogueurs...)!!! Ici le côté très sucré et fort en noisettes du praliné est contrebalancé par l'acidité du citron et ça marche vraiment bien!! J'avais d'abord essayé cette association sous forme d'un macaron "familial" (publié alors sur ma page facebook) que je vous remet en fin de recette. Cette fois, j'ai voulu essayé en petites bouchées (comme ça, on culpabilise moins!!) gourmandes. Ces mini cupcakes sont idéaux pour un petit gouter ou en café gourmand (ou juste pour les petits creux!!).

J'ai aussi profité de refaire des cupcakes pour réaliser mon premier vrai "sponge cake". Le sponge cake est l'équivalent anglo-saxon de la génoise et se prépare de manière très similaire à part qu'on ne chauffe pas le mélange oeufs/sucre au bain marie lorsqu'on prépare le sponge cake.Comme pour la génoise, la particularité du sponge cake est d'être léger et de monter au moment de la cuisson sans aucun ajout de levure. Ce gâteau très moelleux et aérien fait une base parfaite pour avoir des cupcakes qui seront garnis de praliné et de glaçage citron (!!) sans paraître trop lourds! J'ai pris la recette de sponge cake du gourmet traveller (une référence ici en matière de cuisine) que j'ai à peine modifiée pour obtenir une version citronnée. Pour le praliné je vous renvoie vers ma recette d'entremet aux trois chocolats où tout est expliqué en détails.

Cette recette est assez rapide à réaliser (d'autant que vous pouvez préparer le praliné et le glaçage citron en avance, seule la base sponge cake est vraiment meilleure "fraîche" même si elle se conserve assez bien dans une boite hermétique au frais).

 

Pour une dizaine de mini cupcakes

Pour le sponge cake :

2 œufs

60g de farine

55g de sucre

20g de beurre fondu mais à température ambiante

1 citron: les zestes finement émincés et le jus

 

50g de praliné maison 

 

Pour le glaçage

70g de Cream cheese (Philadelphia ou Saint Morêt)

70g de sucre glace

Le reste des zeste et du jus d’un citron

 

medelice ok

 

Préparez les sponge cake: préchauffez le four à 180°C et battez les œufs avec le sucre pendant au moins 5 minutes au batteur électrique (c’est cette étape qui vas permettre au gâteau de lever sans aucun ajout de levure grâce à l’air incorporé dans le mélange !) jusqu’à obtenir un mélange très pâle et mousseux. Ajoutez alors la moitié des zestes du citron (l’autre moitié vous servira pour le glaçage) et le jus d’un demi citron et incorporez délicatement avec une cuillère en bois pour ne pas perdre trop d’air ! Ajoutez la farine tamisée (la recette préconise un triple tamisage !! de mon côté, j’ai tamisé une première fois au moment de peser la farine puis une deuxième fois en l’ajoutant au mélange œuf sucre) en trois fois pour éviter la formation de grumeau sans avoir à mélanger excessivement (et perdre l’air de l’étape 1, là je crois que vous commencez à comprendre que l’air est important dans ce gâteau !!). Finalement ajoutez le beurre fondu et revenu à température ambiante puis versez l'appareil à sponge cake dans des petites caissettes papier dans une plaque à mini-muffins et enfournez pour 12-15 minutes. Les sponge cake sont cuits lorsqu'ils sont dorés et lorsqu'après avoir appuyé légèrement votre doigt au centre, celui ci reprend sa forme initiale (vous pouvez aussi tester avec la lame d'un couteau, là je vous donne la version "traditionelle" du gourmet traveller). Laissez refroidir.

 

medelice5 ok 

 

Préparez le glaçage citron en mélangeant le sucre glace au jus et aux zestes d'un demi citron (le reste du citron utilisé pour le sponge cake) puis ajoutez le cream cheese et mélangez jusqu'à obtenir un mélange lisse.

 

Lorsque les cupcakes sont refroidis, creusez la partie supérieure à l'aide d'un couteau, garnissez de praliné puis à la poche à douille (ou à la cuillère) ajoutez le glaçage citron.

Décorez d'une meringue (s'il vous en reste d'une précédente recette  ) ou mieux d'éclats de noisettes grillés (mais j'en avais plus sous la main  ) pour ajouter un peu de croustillant à l'ensemble. Bon appétit!

 

medelice4 ok

 

En "bonus", la version macaron "familial" déjà sur Facebook

 

Image1 ok 

 

Je ne vous mentirai pas, il faut prévoir un peu de temps pour la réalisation de ce dessert, mais ça vaut le coup !!

Pour la pâte à macaron:
150 g de poudre d'amandes
150 g de sucre glace
55 g de blancs d'oeufs "liquéfiés"
300 g de sucre en poudre
37 g d'eau
55 g de blancs d'oeufs "liquéfiés"

Pour le praliné feuilleté :
125 g de noisettes entières (du Piémont dans l’idéal Pierre Hermé)
18 g de sucre + 1cl (10g) d’eau
10 g de beurre
35 g de chocolat au lait (j’ai utilisé le Nestlé desser au lait)
50 g de gavottes

Pour la crème au citron:
110 g d'oeufs entiers frais
110 g de sucre en poudre
6 g de zeste de citron jaune non traité
80 g de jus de citron frais
170 g de beurre
50 g de poudre d'amandes

L’idéal est de préparer le macaron la veille, il sera bien meilleur après 24 heures au frigo.
Le praliné feuilleté :
Il y a plusieurs étapes, il faut bien s’organiser !! Comme je n’avais ni la pâte de noisettes ni le praliné nécessaires à la recette, j’ai tout fait à la suite.
Torréfiez 125g de noisettes entières 10 minutes à 170°C. Roulez ensuite les noisettes dans un torchon afin d’enlever les peaux.
Réservez 10g de noisettes que vous écrasez grossièrement à l’aide d’un rouleau à pâtisserie.
Passez 60g de noisettes au mixer, avec patience et en mixant par à coup vous allez obtenir une pâte (grâce à l’huile contenu dans la noisette !) → vous avez la pâte de noisette
Réalisez le praliné avec les 50g de noisettes restantes et le sucre et l'eau

Faites chauffer le chocolat au bain marie puis incorporez les pâtes de noisettes et de praliné puis les noisettes en morceaux et le beurre. Quand le mélange est homogène, ajoutez les gavottes écrasées hors du feu. Vous venez de faire le praliné feuilleté, pour le manipuler facilement pour l’insérer dans le macaron, j’ai couvert une assiette de film alimentaire j’ai étalé le praliné en un rond de 5 à 6 mm d’épaisseur et j’ai recouvert d’un autre film alimentaire,  )Jpuis frigo pour au moins deux heures (le temps de faire le reste !!
La crème de citron :
Rincez et séchez bien le citron et prélevez le zeste (soit vous avez un zesteur, sinon faites avec un économe et coupez les zestes en fines lamelles)
Mélangez les zestes avec le sucre semoule en frottant avec les mains pour que le sucre s'imprègne du parfum de citron.
Mélangez le sucre avec le jus de citron et les oeufs dans un récipient puis mettre au bain marie et cuire jusqu'à 83°C-84°C tout en fouettant (ne pas faire bouillir mais cuire jusqu’à une consistance « béchamel »).
Sortir du feu et quand le mélange est tiède (environ 60°C), incorporez le beurre en morceaux et la poudre d’amande et mixez longuement le mélange pour qu’il soit bien lisse
Couvrir au contact de film alimentaire puis mettre au réfrigérateur jusqu’à l’utilisation (si vous n’avez pas le temps de laisser bien refroidir, un petit tour au congel peut accélerer la prise de la crème)

 

Image2 ok

Les macarons

Je vous renvois aux recettes précédentes pour obtenir l'appareil à macarons,

A l'aide d'une poche à douille lisse, façonnez 2 ronds équivalents sur 2 plaques à pâtisserie tapissées de papier sulfurisé (je me fais un patron au crayon sur le papier sulfurisé avec une casserole par exemple).
Tapez les plaques sur le plan de travail recouvert d'un linge de cuisine pour éliminer les éventuelles pointes de pâte. Laissez croûter les coques pendant au moins 30 min.
Préchauffez le four, chaleur tournante à 160°C.
Faites cuire 15 à 18 min selon votre four et vérifiez la cuisson en appuyant très légèrement sur la coque qui doit résister.
À la sortie du four, glissez les coques sur le plan de travail pour qu’elles ne continuent pas de cuire sur la plaque chaude

Lorsque les macarons sont refroidis, étalez les ¾ de la crème citron bien froide sur une des coques, sortez le praliné feuilleté, enlevez le film supérieur et à l’aide du film inférieur, renversez le rond de praliné sur la crème citron. Placez la deuxième coque par-dessus et avec la crème citron restante, lissez l’entre-deux coques.
Laissez 24 heures au frigo et sortez 2 heures avant dégustation

 

medelice6 ok

 

Repost 0
Published by Upside Down Girl - dans Desserts
commenter cet article
12 décembre 2010 7 12 /12 /décembre /2010 12:00

custard3 ok

 

Je vous propose ce desser tout simple et très anglais car à base de custard. Je n'ai trouvé aucune traduction exacte c'est pour ça que je vous donne le nom anglais, mais c'est tout simple car la custard est juste une crème anglaise épaissie grâce à l'ajout de fécule de maïs dans le mélange jaune d'oeuf sucre. Une texture onctueuse pour un dessert gourmand qui se mange tout seul!! Très facile et rapide à faire, la custard doit juste être bien surveillée quand elle est sur le feu pour obtenir la bonne consistance et ne pas surcuire les jaunes mais à part ça, c'est tout simple!

Je reviens vite pour vous raconter mes déboires de gâteaux de Noël et quelques recettes salées!

 

custard1 ok

 

Vanilla Custard pour 2 personnes:

3 jaunes d'oeufs

30g de sucre

15g de maïzena (fécule de maïs)

300ml de lait

1/2 ou 1 gousse de vanille (selon que vous voulez un goût très vanillé ou non)

 

80g de myrtilles

40g de framboises (vous pouvez les prendre surgelées car elles ne seront qu'en coulis)

 

1 blanc d'oeuf

25g de sucre

 

Préparez la custard:

Dans un bol, battez les jaunes avec le sucre jusqu'à ce que le mélange blanchisse. Ajoutez la maïzena et mélangez bien. Faites chauffez le lait avec les graines de vanille (que vous aurez récupéré en grattant la gousse de vanille coupéee en deux) et la  gousse de vanille  dans une casserole et dès qu'il bout, versez le sur le mélange des jaunes tout en fouettant continuellement. Reversez alors l'ensemble dans la casserole et faites épaissir à feu moyen sans cessez de fouettez la custard pour obtenir un mélange onctueux (je fais chauffez jusqu'à obtenir une consistance de béchamel). Versez alors la custard dans vos verrines. Laissez prendre au froid 1 à 2 heures.

 

custard2 ok

 

Réalisez la meringue:

Battez le blanc d'oeuf et lorsqu'il commence à devenir mousseux commencez à verser le sucre petit à petit sans cessez de battre. Lorsque la meringue est ferme et brillante, transvasez la délicatement dans une poche à douille et réalisez des pointes de meringue sur une plaque recouverte de papier sulfurisé (si vous n'avez pas de poches à douille, 2 options: vous pouvez tout simplement mettre la meringue dans un sac congélation, coupez un des coins et faire des petits pointes de meringues ou vous pouvez étalez la meringue à la cuillère et parsemez le dessert de brisures de meringues!). Faites cuire 30 à 40 minutes dans un four à 90-100°C (le temps et la température dépendent bien sûr de votre four, je vous conseille de vérifier la cuisson en touchant vos meringues qui doivent être bien sèches).

 

 Mixez les framboises en ajoutant éventuellement un peu d'eau pour obtenir un coulis puis servez la custard avec un peu de coulis, une poignée de myrtilles et quelques petites meringues!

 

custard4 ok

 

Pas de soucis pour réaliser ce dessert à l'avance, pensez juste à ne rajouter les meringues qu'au moment de servir et à les conserver bien au sec en attendant (rien de plus frustrant qu'une meringue qui devient toute molle et collante!).

 

custard ok 

 

Repost 0
Published by Upside Down Girl - dans Desserts
commenter cet article
9 décembre 2010 4 09 /12 /décembre /2010 13:30

christmas cake4 ok

 

Pour la première fois de ma vie, je vais passer Noël dans un pays où le 24 décembre est en plein milieu de l'été!!! C'est assez bizarre, on se promène en jupe et débardeur, on pique-nic au bord de la Yarra, bref je ne suis pas du tout dans l'esprit de Noël malgré les décorations qui ornent les rues depuis des semaines et la frénésie qui s'installe chez tous les Australiens pour qui Noël est synonyme de barbecues, de bains de soleil et de balades à la plage...! (Je suis consciente de vous narguer un peu connaissant les conditions climatiques françaises en ce moment... mais faut bien que je vous raconte comment ça se passe Upside Down!!!). Aujourd'hui un billet assez court car j'ai pas mal de boulot mais j'avais quand même très envie de participer à mon premier concours de blogueuse!! Quand j'ai vu que Carole et Trinidad, qui tiennent 2 blogs que j'apprécie beaucoup, proposaient un concours pour des douceurs Noël, je me suis dit que c'était une bonne occasion pour se lancer! En plus, mon sujet était tout trouvé, l'Australie étant très influencée par la culture anglaise, ici presque chaque famille a sa recette de Christmas Cake, il fallait que je trouve MA recette! Le Christmas Cake est un mix entre Cake aux fruits confits et Pain d'épice et aromatisé au Brandy (sorte de Rhum brun...). Pas trop mon truc au premier abord mais comme c'est l'équivalent de leur bûche de Noël, je voulais me mettre au diapason! Bref, je vous raconterais très vite tout se qui se cache derrière cette photo et cette recette et pour l'instant je la publie telle quelle pour pouvoir participer au concours qui se termine demain!!! Dès ce week-end vous pourrez revenir pour plus de photos et des trucs et astuces pour...recycler un christmas cake raté!! (et oui, il y a eu plus qu'un christmas cake pour aboutir à cette recette!!)

A très vite!!

 

Pour 1 Christmas Cake dans un moule de 22 cm de diamètre

Le mélange de fruit secs à préparer la veille:

350g de raisins secs (ici, ils conseillent d'utiliser deux types de raisins secs, des sultanas, petits et très bruns et ce qu'ils appellent des "raisins"  bien plus gros et marron plus clair, si vous pouvez achetez des gros et des petits!!)

250g d'ananas séché

150g de quartiers de mangue séchés

6cl de brandy (ou rhum brun)

200g de jus de fruit de la passion (je vous renvoie sur ma précédente tirade sur le jus de fruit de la passion!) 

1 petite mangue mixée

le zeste d'1 citron

le zeste d'1 orange

 

Pour l'appareil à Cake

320g de farine

225g de beurre

180g de sucre roux

3 oeufs

1cs de miel

1cc de canelle

1cc de mélange quatres épices

180g de mélange de graines non salées (j'ai utilisé un mix de noix, noix de macadamia, amandes, noix du brésil et nox de cajou)

 

Pour la décoration:

250g de pâtes d'amande

Colorant rouge

Quelques pignons torréfiés

1/2 orange coupée en fines tranches

quelques fines tranches de pommes ou d'ananas

 

La veille, préparez les fruits en les coupant en petits dés (c'est un peu pénible mais c'est important pour que les fruits "s'amalgament" à la pâte et éviter l'effet gros bout de fruit sur lequel on tombe!). Dans un récipient refermable type grand bocal Le parfait, mettez tous les fruits, les zestes, la purée de mangue, le jus de fruit de la passion et le brandy. Refermez (hermétiquement!!) et secouez bien pour tous mélanger!! Laissez mariner au moins une nuit à température ambiante (vous pouvez laisser 2 ou 3 jours mais dans ce cas au frigo)

 

Le lendemain, préparez l'appareil à cake. Mélangez le beurre à température ambiante et le sucre roux jusqu'à obtenir un mélange crémeux et homogène. Ajoutez alors le miel, les épices et un oeuf et mélangez bien. Incorporez la moitié de la farine et un deuxième oeuf. Enfin ajoutez les fruits secs, le reste de farine et le dernier oeuf puis les fruits secs marinés et leur "jus". Versez ce mélange (assez épais je vous l'accorde!) dans un moule à manqué (beurré) ou encore mieux dans un moule à charnière (j'utilise un moule à charnière: sur le fond de métal je pose un papier sulfurisé puis je pose le moule sur le fond avec le papier du fond qui dépasse à l'extérieur et je me contente de beurrer les bords du moule, comme ça c'est facile à démouler et on perd pas de fruits au fond du moule grâce au sulfu!). Faire cuire à 100°C pendant au moins 2 heures et vérifiez la cuisson avec la lame d'un couteau.

Lorsque le gâteau est refroidi, faites quelques incisions sur le dessus et versez 2 cuillères à soupe de jus de fruit de la passion (ou de Brandy si vous aimez beaucoup ça!!). Emballez alors le gâteau dans du papier sulfurisé puis de l'aluminium et attendez 24 heures avant la dégustation!! Dans son "emballage" le gateau peut se conserver une semaine à température ambiante et presque un mois au frigo.

 

Peu avant de dégustez, préparez la pâte d'amande: malaxez la légèrement pour pouvoir la travailler facilement puis sur un plan de travail sur lequel vous saupoudrez du sucre glace (pour éviter que ça accroche!) étalez la pâte en un cercle de 26cm de diamètre (si vous avez fait le gâteau dans un moule de 22cm de diamètre, sinon rajoutez l'épaisseur du gâteau au dimètre du moule pour calculer le cercle dont vous avez besoin). Déposez délicatement le rond de pâte sur le gâteau et pressez légèrement la pâte d'amande sur tout le pourtour du gâteau.

Si vous êtes joueur (!!), vous pouvez réaliser un ruban avec les chutes de pâtes d'amandes: ajoutez du colorant au restant de pâte et malaxez jusqu'à obtenir une coloration homogène ( bon, c'était ma première fois avec la pâte d'amande et maintenant j'ai bien compris que le colorant alimentaire peut colorer durablement les mains!!! utilisez des gants!) Puis retournez sur le plan de travail "sucré" et étalez la pâte sur 3 cm de largeur et au moins 70(!!) cm de longueur (je ne vais pas vous mentir, j'ai assemblé de nombreux morceaux de pâtes parce que mon ruban arrêtait pas de se casser!) et collez les autour du gâteau grâce à un peu d'eau. Pour faire le "noeud", prenez deux morceaux de ruban de 10cm de longueur et rabattez chaque morceau sur lui même en scellant juste les extrémités: vous obtenez une "moitié" de noeud! rajoutez délicatement chaque "moitié" du noeud sur le ruban toujours avec un peu d'eau!!

Pour les tranches de fruits, avec une mandoline (ou avec un très bon couteau et le compas dans l'oeil!) faites des tranches de 3-4mm d'orange et de pomme et faites les sécher au four sur une plaque à 120°C pendant 1 heure!

 

Je vous conseille le Christmas Cake avec une bonne glace vanille et un petit verre de Porto!!

 

 

Repost 0
Published by Upside Down Girl - dans Desserts
commenter cet article
27 novembre 2010 6 27 /11 /novembre /2010 09:30

choc3 ok

 

Cette fois je bat un record de longeur de titre! J'ai eu du mal a trouver un nom qui me plaise pour se dessert qui rassemble pourtant tout ce que j'aime! Un jeu de textures et de saveurs: trois chocolats associés à trois textures. Une base de chocolat au lait praliné croustillant surmontée d'une onctueuse mousse de chocolat blanc servie à peine glacée avec une sauce au chocolat très noir (adoucie d'un peu de Bayleys, miam!). Bref selon la forme que vous donnez à votre dessert, cela peut faire des parts individuelles, un gâteau d'anniversaire ou même une buche de Noël... Si vous faites le praliné vous même (ce qui est bien sur encore meilleur même si l'idéal est de prévoir la dose exacte parce que les restes de praliné dans le frigo c'est très TRES mauvais pour la ligne!) organisez vous bien car ça peut être un peu long mais tout peut vraiment se préparer à l'avance donc pas de mauvaise surprise à la dernière minute! Quand à la déco qui peut vous paraître étrange et bien c'est un premier essai de cuisine moléculaire!! Ce sont des gouttes de coulis de chocolat, qui ont pris à l'extérieur mais qui sont encore liquide à l'intérieur...tout un programme que je vous raconte à la fin de ce post!

L'association 3 chocolats est vue est revue mais j'avais envie de la tentée en y associant un jeu de textures et ça a marché car mes invités ont classé ce dessert dans leur "top 3 des desserts"!! (et ils sont plutot gourmands...) donc essayez vite!

Pas d'excuses car même les cercles qui ont permis de monter le dessert peuvent être fait maison (une boîte de céréale, de l'aluminium et du scotch avec une bouteille de vin pour le diamètre et le tour est joué! faits maison ou cercle en métal je vous conseille la taille 7/7,5 cm de diamètre sur 4 cm de hauteur).

 

Pour 6 personnes

 

Pour le praliné maison, c'est la version Pierre Hermé (recette extraite du livre Plaisirs Sucrés (une petite larme à l'évocation de mes livres de cuisine adorés restés en France...)) et vous pouvez trouvez la recette illustrée sur le site de Scally

300g de noisettes

185g de sucre

50g (5 cl) d'eau

Passez les noisettes au four sur une plaque à 170°C pour environ 10 minutes en surveillant bien (une fois de plus cela dépend de votre four et c'est tellement frustrant de bruler une série de noisettes!)

A la sortie du four, roulez les noisettes dans un torchon ou dans un tamis pour pouvoir enlever leur peau (c'est une des fonctions du passage au four mais le but est aussi de réveler l'arôme de la noisette, donc même avec des noisettes mondées ne zappez pas la case torréfaction!)

Dans une casserole, portez à ébullition le sucre et l'eau et attendez que le mélange atteigne 120°C, sortez le alors du feu, ajoutez les noisettes et mélangez bien pour enrober chaque noisettes de caramel. Le caramel se transforme alors en un mélange sableux et blanc. Remettez sur le feu en mélangeant sans cesse pour obtenir des noisettes bien caramélisées. Versez les noisettes caramélisées en une seule couche sur une feuille de papier sulfurisée et laissez refroidir.

Quand les noisettes sont froides (d'abord croquez en une, juste pour le plaisir!!!) passez les au mixeur - selon la taille de votre mixeur, plusieurs procédures! moi avec mon petit bol de hachoir je réduis d'abord les noisettes en poudre en plusieurs fois puis je remplis au maximum mon hachoir de poudre et au fur et à mesure que la pâte de praliné se forme je rajoute de la poudre, vous devez obtenir une pâte onctueuse et semi-liquide mais pour un grand bol de mixeur j'imagine que vous pouvez tout faire d'un coup. N'oubliez pas de laissez des temps de pause à votre mixeur car il va chauffer! j'ai déjà perdu un mixeur dans la guerre du praliné!!)

Versez le praliné dans un récipient fermant bien et conservez au frigo (pas trop d'indications sur combien de temps vous pouvez le gardez parce que chez moi il n'en reste plus après 3-4 jours!! mais je pense que la forte teneur en sucre devrait permettre une conservation correcte pendant plus d'une semaine) 

 

choc1 ok

 

Pour le praliné croustillant

50g de chocolat dessert au lait

30g de gavottes (ou 40g de gauffrettes au chocolat cf explications plus bas!!)

20g de beurre

60g de praliné

 

Faites fondre le chocolat au lait au bain marie et ajoutez le praliné puis le beurre en mélangeant bien. Hors du feu, ajoutez les gavottes émiettées. Etalez alors sur une épaisseur de 5-6mm le praliné sur une assiette recouverte d'un film alimentaire, recouvrez de film et mettez au congélo. Cela va vous permettre de découper les ronds de praliné croustillant très facilement!

Et pour ceux qui comme moi se retrouvent tout démunis après avoir fait 2 supermarchés sans trouver de gavottes (ce serait quand même trop facile si tout était comme en France!!) et bien je sais maintenant qu'on peut créer l'effet croustillant avec des gauffrettes sans qu'elles se ramollissent. Par contre comme je ne voulais pas de la crème au chocolat moyenne qui se trouve dans les gaufrettes, je me suis retrouvée à disséquer les biscuits en séparant chaque couche de biscuit et en grattant la crème au chocolat pour l'enlever!! Mais bon je vous conseille d'abord les gavottes et les gauffrettes en solution de secours!!

 

Pour la mousse au  chocolat blanc (recette à peine retouchée du joli blog Amuse bouche)

200g de chocolat blanc

20g de beurre mou

3 oeufs

100g de crème liquide bien froide

1cs de Bayleys

 

Faites fondre le chocolat blanc au bain-marie puis quand il est fondu, retirez du feu et ajoutez le beurre mou découpé en morceaux et mélangez bien. Ajoutez un par un les jaunes d'oeuf en mélangeant bien pour évitez de "cuire" les jaunes.

Battez la crème en chantilly et incorporez la délicatement au chocolat blanc tiédi. Enfin ajoutez les blancs battus en neige et homogénéisez délicatement (décidément cette recette demande beaucoup de délicatesse!!) pour ne pas cassez les blancs.

 

Pour la sauce chocolat noir

100g de chocolat noir 85%

150g d'eau

25g de sucre

2cs de Bayleys

 

Faites bouillir l'eau et le sucre et versez ce sirop sur le chocolat noir en morceaux, mélangez jusqu'à ce que le chocolat soit fondu puis ajoutez le Bayleys. Filmez au contact et réservez.

 

Pour l'organisation de ce dessert vous pouvez réalisez le praliné et la sauce chocolat bien en avance. Quand vous êtez prêt à réaliser la mousse au chocolat, préparez vos cercles pralinés: si vous avez des cercles en métal, découpez simplement un rond dans le praliné congelé et répetez avec d'autres cercles (pour le 6e cercle j'ai rassemblé mes chutes de praliné et les ait étalées dans le cercle en tassant bien); si vous n'avez pas de cercles métal mais des cercles fabrications maison en carton et alu, prenez un verre au diamètre similaire aux cercles pour découpez les ronds de pralinés que vous placerez alors au fond de chaque cercle. Assurez vous que le praliné a le même diamètre que le cercle (sinon la mousse au chocolat va fuire!!). Une fois la mousse finie, versez la dans chaque cercle et placez vos cercles au frigo (pour 4h minimum et jusqu'à 24h). 2 à 3 heures avant de dégustez placez les cercles au congélo pour obtenir une texture mousse glacée et vous permettre de démoulez sans trop de problèmes. Je pense qu'on peut incorporez 2 feuilles de gélatine dans le chocolat blanc avant de faire la mousse si on veut un entremet qui se tient bien. Mais j'ai beaucoup aimé l'option congélo qui a donné une mousse glacée au chocolat blanc délicieuse! Servir avec le coulis de chocolat.

 

choc2 ok

 

La version cuisine moléculaire!!

Pour tout ceux qui se demandent ce que sont ces petites billes sur le dessert, ce sont des billes de sauce chocolat noir!!

J'ai voulu tenter la technique de sphérification qui permet d'obtenir des billes au coeur liquide!

Cette technique de chimie repose sur la réaction entre deux solutions: une solution d'alginate de sodium incorporée dans le liquide qu'on souhaite "sphérifier" et une solution de lactate de calcium, le "bain" dans lequel on va plonger des billes de liquide. L'alginate va alors réagir avec le calcium pour former une pellicule gélifiée qui au fur et à mesure du temps va se propager au coeur de la bille donc attention à ne pas laisser les billes trop longtemps pour ne pas se retrouver avec de petites billes de gel!!

 

Si vous voulez vous lancez, il existe de nombreux kits dans le commerce, j'avais acheté le mien au Bon Marché.

Il vous suffit donc de mixez 2g d'alginate de sodium dans 200g de sauce chocolat (attention!!! si vous voulez faire la version cuisine moléculaire réalisez votre sauce chocolat avec de l'eau minérale pauvre en calcium parce qu'avec l'eau du robinet, la sauce chocolat aura tendance a gélifier avant même le bain de calcium!), laissez reposer quelques heures et à l'aide d'une pipette (a priori fourni dans tous les kits) versez des gouttes de sauce chocolat dans le bain de lactate de calcium (j'ai fait un bain de 600ml d'eau additionnée de 6g de lactate de calcium). Laissez les 5 minutes avant de les récupérez et de les rincez dans de l'eau. Comme vous pouvez le voir je n'ai pas réussi à faire des billes mais je vous tiens au courant si je découvre la méthode miracle!

 

Bon appétit!

 

choc4 ok

Repost 0
Published by Upside Down Girl - dans Desserts
commenter cet article
22 novembre 2010 1 22 /11 /novembre /2010 12:14

ensemble ok

 

Retour vers la case dessert... J'ai eu envie de donner un peu de punch à un grand classique et comme je suis une inconditionnelle du fruit de la passion (de manière limite maladive... j'en mettrai partout si je m'écoutais!), les pommes ont été caramélisées dans un caramel au fruit de la passion! Je suis partie d'une recette de Edda (si vous ne connaissez pas Un déjeuner de soleil, courez y, un blog épuré et magnifique!) et j'ai un peu augmentée les proportions de caramel et lui ait incorporé le fruit de la passion. Au final, le caramel est assez clair donc pour ceux qui aiment avoir une tarte qui paraît très caramélisée on en est loin mais les pommes sont délicieusement fondantes avec un bon goût de caramel et une petite note d'acidité grâce au fruit de la passion et puis la pâte brisée à la vanille apporte son croustillant...bref un dessert dont on a envie de se resservir!

 

pommes7 ok

 

Dans la foulée, j'ai eu envie d'essayer de réaliser des bonbons de caramel au fruit de la passion...J'ai découvert le caramel au fruit de la passion chez Yves Camdeborde où il est servi en mignardise avec le café...un régal! J'ai donc bidouillé une recette trouvée sur le site Chef Simon (en remplaçant le lait par du jus de fruit de la passion) et en 5 minutes chrono (bon la partie difficile c'est de laisser le caramel prendre pendant 2 heures...) bingo! de délicieux bonbons qui font merveilles pour finir un repas ou pour combler un petit creux!!! Je suis vraiment ravie du résultat obtenu pour une recette si facile et rapide!!

Il vous faut juste un thermomètre pour surveiller la température du sucre mais comme je vous l'ai déjà dit on en trouve facilement sans se ruiner et cela ouvre vraiment le champ de plein de recettes sucrées!!

 

caramel3 ok

 

Ces deux recettes nécessitent quand même pas mal de jus de fruit de la passion et selon le prix auquel vous trouvez les fruits de la passion, cela peut vite devenir cher... Pour pouvoir faire ces recettes et surtout avoir toujours sous la main du fruit de la passion (par exemple quand une envie de caramels au fruit de la passion me prend!!) j'ai trouvé chez G.Detou (encore et toujours eux!!) une "purée de fruits de la passion" (appelée purée pour rentrer dans leur gammes de purée de fruits mais vous vous doutez bien que c'est plutôt un jus) composée à 90% de fruits de la passion et qui est idéale pour cuisiner!! Plus besoin de tamis pour éliminer les grains et plus qu'à peser le jus... J'adore toujours manger du fruit de la passion à la cuillère mais pour cuisiner, ce produit est vraiment agréable...Donc imaginez ma joie de trouver exactement le même produit à Melbourne! (chez The Essential Ingredient pour les Australiens qui passeraient par là!)...

Voilà donc ces 2 recettes "passionées": 

 

Tarte tatin Pomme passion,

pour la pâte brisée à la vanille

250g de farine

125g de beurre

40g de sucre

4g de sel

1 gousse de vanille

35g d'eau

 

pour les pommes caramélisées

750g de pommes épluchées et épépinées

100g de sucre

100g de beurre

60g de jus de fruit de la passion (je dirais qu'il faut compter au moins 4 fruits moyens)

 

pomme1 ok

pommes2 ok

pommes3 ok 

 

Préparer la pâte brisée, mettre le beurre bien froid en morceaux dans la farine et "sabler" le mélange (incorporer grossièrement le beurre avec les doigts pour obtenir une texture de pâte à crumble) puis ajouter le sucre, le sel, les grains d'une gousse de vanille grattée et l'eau. Mélanger rapidement jusqu'à l'obtention d'une pâte homogène puis filmez et réservez au moins 30 minutes au frigo.

Pelez, épépinez et coupez les pommes en quartier. Dans une poêle (ou mieux dans un moule à tatin où tout autre moule en métal creux qui passe sur la plaque et au four), faites fondre le beurre, le sucre et le jus de fruit de la passion. Quand le mélange bouillonne, ajoutez les quartiers de pomme et faites cuire à couvert environ 15 minutes. Quand vous voyez que les pommes paraissent fondantes, enlevez le couvercle et laissez réduire un peu le caramel.

 

pommes4 ok

pommes5 ok

 

Préchauffez le four à 175°C

Etalez la pâte brisée en un cercle (ou un rectangle comme ici!) légèrement plus grand que votre moule.

Déposez les pommes et le caramel dans un plat passant au four (ou restez dans le même plat s'il passe au four!) puis recouvrez du cercle de pâte et "bordez" les pommes en faisant bien passer la pâte autour des fruits.

Faites cuire 25-30 minutes à 175°C jusqu'à ce que la pâte soit dorée

Retournez la tarte sur un plat et dégustez tiède ou froid selon vos goûts!

 

pommes6 ok

 

Caramels mous au fruit de la passion

125g de sucre

40g de miel

50g de jus de fruit de la passion

75g de beurre

 

caramel1 ok

 

Dans une casserole, mélangez à froid le sucre, le miel et le jus de fruit de la passion. Chauffez le mélange puis ajoutez petit à petit le beurre en morceaux en mélangeant bien. Le caramel va alors épaissir et bouilloner. Portez le jusqu'à 120°C, arrêtez alors le feu et versez le caramel liquide dans un récipient carré couvert de papier sulfurisé, l'idéal étant d'obtenir une épaisseur de 1 à 2 cm. Réservez pendant 1 à 2 heures et quand le caramel est pris passez le rapidement au congélateur (15-30 minutes suffisent largement) pour pouvoir le couper en carrés. Emballez les carrés dans du papier bonbon ou gardez les au frigo sur du papier sulfurisé et présentez les à l'assiette. Ne négligez pas la case congélation car sinon impossible de les coupez proprement!! car ça reste du caramel mou donc ça colle et ça se déforme!!

 

caramel2 ok

Repost 0
Published by Upside Down Girl - dans Desserts
commenter cet article
13 septembre 2010 1 13 /09 /septembre /2010 22:54

bannoffee13 ok

 

Je continue de vous proposer du sucré, avec un autre dessert préparé pour mes pots de départ. L'idée de base de ce dessert a plusieurs origines, j'avais déjà réalisée une tarte banane caramel beurre salé cacahuètes qui avait fait l'unanimité (voir en fin d'article) et puis pour un autre pot, j'ai fait une grosse fournée de macarons chocolat (recette à venir!!) et là, à cause de la pluie je pense, toute une partie des coques a craquelée à la cuisson!! J'ai donc reconverti mes coques ratées en fond de gateau et j'ai voulu adapter cette tarte à la banane qui avait eu un franc succès. Cela donne donc une base chocolatée (avec des macarons chocolat ou des palets bretons chocolat comme je vous le présente ici) avec le fondant du mascarpone puis le goût puissant du caramel beurre salé, le croquant des cacahuètes et la banane qui vient lier le tout!! On obtient donc un un dessert qui rappelle le banoffee, dessert anglais très gourmand avec une base biscuitée, des rondelles de bananes et de la confiture de lait mais où l'association caramel cacahuètes et chocolat nous renvoie vers le snickers... bref on repassera pour le côté diététique mais par contre pour se faire des amis gourmands, ça marche assez bien!!

 

bannoffee12 ok

 l'envers du décors...

 

bannoffee7 ok

 

Ingrédients (pour un plat de 6 à 10 personnes selon les appétits!)

1 paquet de palets bretons au chocolat ou 36 coques de macarons chocolat (plutôt des coques ratées car sinon c'est un peu frustrant de cacher des macarons réussis!)

250g de mascarpone

3 oeufs

150g de sucre

45g de beurre demi-sel (ou du beurre doux et quelques pincées de fleur de sel)

12cl de crème liquide

60g de cacahuètes natures

3 à 4 bananes pas trop mûre (entre le caramel et les biscuits, pas besoin de mettre des bananes trop sucrées!)

 

Préparez d'abord votre caramel au beurre salé (recette piquée chez Scally):

Dans une casserole, laissez se transformer 100g de sucre en caramel ambré sur feu moyen en évitant d'y toucher,

à part faites tiédir la crème fleurette (pour éviter le choc thermique quand vous la verserez dans le sucre). Quand le caramel est prêt, rajoutez la crème hors du feu (en faisant attention aux projections) et fouettez vigoureusement pour obtenir une crème de caramel (vous pouvez repasser un peu sur le feu si une partie du caramel a durcie au contact de la crème). Quand le caramel est homogène, incorporez le beurre salé coupé en morceaux et réservez jusqu'à ce que le caramel soit tiède.

 

bannoffee8 ok

 

Emiettez les gateaux au fond d'un plat creux, (ou déposez simplement vos coques de macarons). Préparez la crème de mascarpone, séparez les blancs des jaunes d'oeufs et battez les jaunes avec les 50g de sucre restants jusqu'à ce que le mélange soit mousseux. Incorporez le mascarpone puis les blancs battus en neige. Versez cette préparation au mascarpone sur les biscuits.

 

bannoffee2 ok

 

bannoffee4 ok

 

bannoffee1 ok

 

bannoffee5 ok

 

bannoffee6 ok

 

Recouvrez le mascarpone de la sauce au caramel refroidie puis parsemez de cacahuètes (je préfère le goût et la consistance des cacahuètes natures, moins grasses que les cacahuètes grillées salées)

Enfin, recouvrez de rondelles de banane et réservez au moins deux heures au frais avant de déguster!

 

bannoffee9 ok

 

bannoffee11 ok

 

bannoffee10 ok

 

merci à Pauline, photographe culinaire occasionnelle pour le banoffee !

 

et tant que j'y suis je vous met la variante en tarte sans le mascarpone:

 

tarte1 ok

 

Prévoir une pâte sucrée, les mêmes quantités de sauce caramel et de cacahuètes ainsi que 3 bananes,

Cuire la pâte sucrée à blanc puis laissez la dorer 2/3 minutes sans les poids de cuisson. Quand elle est cuite et refroidie, versez la sauce caramel, les cacahuètes et réservez au frais. Avant de servir, recouvrez de rondelles de bananes! Comme vous pouvez le voir sur la photo, j'ai badigeonnée mon fond de tarte d'un peu de chocolat blanc fondu pour "impérméabiliser" ma pâte et évitez qu'elle perde son croustillant en restant au frigo trop longtemps (mais ça c'est juste si vous avez besoin de préparez ce desser à l'avance!)

 

tarte3 ok

 

tarte4 ok

 

In English please!
Banoffe meets Snickers – Skip dinner and go straight to dessert!


Another sweet recipe, this time a dessert I made for one of my leaving parties. The idea for this dessert came from several places - the salted butter caramel tart with banana and peanuts that I'd already made (see the end of the recipe!) which was universally enjoyed, then for another do I made a big batch of chocolate macaroons (recipe to come!), but for some reason (the rain I reckon) a whole tray of them cracked open in the oven! So I re-purposed the ones that went wrong for the bottom of this dish - I wanted to adapt it for bananas which had proved a big success in the other tart. The dish has a chocolate base (with chocolate macaroons or chocolate biscuits like the ones I've used here) with a soft layer of mascarpone cheese and the strong taste of salted butter caramel, then the crunch of the peanuts and the bananas which bring it all together! You get a dessert which is very similar to the English banoffee pie, a gluttonous dessert with a biscuit base, banana slices and some confiture de lait (very similar to dulce de leche), but which also reminds you of a Snickers bar, with the caramel, peanut and chocolate...There is no point trying to make this dessert diet-friendly, but if you're looking to make some foodie friends, this would work pretty well!

Ingredients (for six hungry people, or ten not so hungry ones!)
1 packet of palet breton biscuits or 36 chocolate macaroon halves (it's better to use ones that didn't work, otherwise it's quite frustrating to ruin a perfect batch of macaroons!)
250g mascarpone cheese
3 eggs
45g salted butter, cubed (or unsalted butter with a few pinches of salt)
120ml single cream
60g unroasted, unsalted peanuts
3-4 bananas (not too ripe - the biscuits and caramel are sweet enough so the bananas don't need to be too sweet)

First step: make the salted butter caramel (recipe nicked from Scally!)

Put 100g of the sugar in a saucepan over a medium heat and allow it to turn into an amber-coloured caramel; avoid touching it.

In a separate pan, gently warm the cream (to avoid any kind of thermic shock when it touches the sugar). When the caramel is ready, add the cream to it - off the heat (take care it doesn't spit) - whisk vigorously until the sauce has become thick and creamy (if the caramel has hardened a bit after coming into contact with the cream, you can easily pop it back on the heat for a minute or two). When it is all mixed together and smooth, add the butter and set the sauce to one side to cool.

Crumble the biscuits or place the macaroon halves onto the bottom of an empty dish. Make the mascarpone cream by separating the eggs and beating the yolks with the 50g of remaining sugar until the mixture is frothy. Whisk the egg whites until they form soft peaks. Add the mascarpone to the yolks and sugar mixture and then add the beaten egg whites. Pour this mascarpone cream over the crumbled biscuits.

Cover the mascarpone cream with the cooled caramel sauce then sprinkle with peanuts (I prefer the taste and texture of the unroasted, unsalted ones - much less fatty than roasted and salted!)

And finally...cover with slices of banana and keep it in the fridge for at least two hours before serving!

And while I'm here, I'll give you the recipe for the tart withut the mascarpone:

Prepare a sweetened pastry, use the same quantities of caramel sauce and peanuts, as well as 3 bananas. Blind bake the pastry, remove the baking beans and greaseproof paper and let it brown for 2-3 minutes. When the pastry is cooked and cooled, pour in the caramel and peanuts and put it in the fridge. Before serving, cover with sliced bananas. As you can see from the photo, I covered the bottom of my tart base with some melted white chocolate to form a seal over the pastry. This stops it losing its crunch if it's left in the fridge for too long (this is only necessary if you are making it well in advance!)

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Upside Down Girl - dans Desserts
commenter cet article