Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 janvier 2012 4 05 /01 /janvier /2012 12:42

ADSC06966

                              Coucher de soleil à Lakes Entrance, VIC

 

De retour à Melbourne après un road trip intense mais magnifique, je vous souhaite une excellente année 2012!

Je prends comme chaque année plein de résolutions que je ne tiendrais pas...même si j'aimerais réussir à partager plus de recettes avec vous (le nombre de photos qui s'entassent sur mon ordi témoigne de toutes ces recettes que je n'ai pas eu le temps de publier ou auxquelles les photos ne rendaient vraiment pas justice!), mais bon on verra!

En tout cas un grand merci à tous ceux qui suivent ce blog et m'encouragent de leurs commentaires, ça me fait vraiment très plaisir de voir que mes recettes vous parlent!

Je vous retrouve très vite pour la première recette de 2012 et vous laisse avec quelques photos de nos vacances entre Melbourne et Sydney en passant par les Blue Mountains!

 

ADSC07102

                               la tente plantée les pieds dans l'eau...

ADSC07109

ADSC07327

ADSC07455

ADSC07432

ADSC07666

ADSC07631

ADSC07779

ADSC07611

 

 

Repost 0
Published by Upside Down Girl - dans Voyage voyage!
commenter cet article
26 septembre 2011 1 26 /09 /septembre /2011 14:12

 

japan5 ok

                                        Plateau de jour, thon/asperges, poulet teriyaki/concombre

 

Aujourd'hui nous partons à l'est toute! Comme à Paris, Melbourne est truffée de "sushi shop" qui permettent de se fournir à n'importe quelle heure du jour ou de la nuit. Nous sommes assez fan de sushis/sashimis/makis qui permettent de se régaler de poisson frais mais comme souvent les assortiments déjà prêts ne sont pas complètement ceux que l'on aimerait nous nous sommes lancés dans une soirée "sushi maison"!!

Le point primordial pour réussir ses sushis maisons est de réussir le riz (et d'utiliser du poisson ultra-frais) qui doit être collant mais avec chaque grain indépendant (parce que la grosse masse de riz informe collée à l'amidon c'est malheureusement très facile à réussir sans aucune recette!!).

Cela prend un peu de temps mais le résultat en vaut vraiment la peine! et puis pour le roulage, c'est surtout une histoire de coup de main et rapidement vous aurez des makis magnifiques!

Pour tous les ingrédients typiques d'Asie, je pense qu'ils sont maintenant assez facile à trouver en grande surface dans les rayons cuisine du monde ou dans n'importe quelle épicerie asiatique.

 

japan1 OK

                                    ou plateau de nuit, tout saumon!

 

Pour ~6 personnes,

400g de riz rond japonais

40cl d'eau

5cs de vinaigre de riz

3cs de sucre

3/4cs de sel

3 feuilles de nori

 

100g de saumon frais

100g de thon albacore frais

100g de filet de poulet

~10cl de sauce teriyaki

(poids et garnitures indicatifs, vous pouvez utiliser tout ce qui vous passe par la tête, avec les plus classiques saumon fumé, thon en miettes, surimi, omelette, oeufs de saumon...)

 

1/2 avocat

1 asperge verte

1/4 concombre

50g de fromage frais

un peu de sésame blanc et noir

 

japan OK

 

Préparez d'abord le riz:

(recette du riz à sushi trouvée sur le site du Journal des femmes)

Dans une passoire, rincez longuement le riz jusqu'à ce que l'eau qui s'en écoule soit claire. Laissez le s'égoutter pendant 30minutes. Placez le riz et l'eau dans une casserole profonde et refermez hermétiquement avec le couvercle. Faites chauffer la casserole sur feu moyen et essayez alors de cuisiner "à l'oreille" ;-) pour éviter de soulever le couvercle : quand vous entendez l'eau bouillir, comptez encore 5 minutes de cuisson à feu moyen avant de baisser sur feu doux et de laisser 10 minutes supplémentaires. Arrêtez alors le feu, enlevez le couvercle et laissez le riz reposer 10 minutes.

Pendant ce temps préparez "l'assaisonnement": dans une petite casserole mélangez le sucre, le sel et le vinaigre de riz et faitez chauffer doucement sans faire bouillir. Quand le sucre est dissous, laissez refroidir.

Transvasez le riz dans un plat creux (pour nous un grand plateau à bords qui permet au riz de refroidir plus vite), laissez refroidir encore 5 minutes puis versez la préparation vinaigrée en plusieurs en mélangeant doucement avec vos mains pour ne pas écraser les grains de riz. Vous pouvez alors filmez le riz au contact jusqu'à ce que vous l'utilisiez.

Les proportions de riz indiquées sont plutot généreuses mais comme une partie du riz attache un peu au fond de la casserole puis qu'une autre partie se colle un peu partout de vos doigts au plan de travail vous obtenez un peu moins de riz à la fin par rapport à la quantité utilisée.

 

japan6 ok

japan7 ok

 

Préparez les garnitures:

Détaillez le poulet en lanières de 1cm de diamètre (environ hein! ;-), déposez dans un plat creux et recouvrez de sauce teriyaki. Laissez mariner 20minutes à 2-3 heures selon votre timing! Cuisez le 5min à feu moyen dans une poêle chaude avec 1cs d'huile (arachide, sésame grillé faites selon vos goûts!).

Taillez le saumon et le thon en rectangle puis détaillez des lamelles de 5x2cm sur 0.5cm d'épaisseur que vous utiliserez telles quelles pour les sushi ou les sashimis et/ou coupées en 2 dans la longueur pour les makis.

Découpez concombre et avocats en fines lamelles et cuisez les asperges à la vapeur (ou pas du tout si elles sont fines et fraiches).

 

japan2 ok

             vous préférez vos makis classiques...                                       ...ou california?

 

Roulez les makis:

Les classiques. Sur une natte en bambou (ou une feuille de cuisson silicone/ une feuille de cellophane ou autre moyen du bord), déposez une feuille de nori (ou une 1/2 feuille si vous voulez de petits makis), face brillante contre la natte. En vous mouillant les mains régulièrement (parce que comme son nom l'indique, le riz collant des sushis/makis est très très collant!) déposez une fine couche de riz sur la feuille, en laissant 1-3cm à une extrêmité pour pouvoir coller le maki à la fin. Placez la garniture au centre puis en vous aidant de la natte, roulez le maki en serrant le plus possible. Utilisez un peu d'eau pour coller le maki puis découpez le rouleau obtenu avec un couteau très tranchant.

 

Les californias. Sur le bord d'une natte en bambou (ou une feuille de cuisson silicone/ une feuille de cellophane ou autre moyen du bord), déposez une feuille de nori (ou une 1/2 feuille si vous voulez de petits makis), face brillante contre la natte. En vous mouillant les mains régulièrement déposez une fine couche de riz sur la feuille de nori, puis saupoudrez de sésame blanc/noir. Rabattez alors la moitié de la natte sur la feuille couverte de riz et retournez le tout: vous vous retrouvez alors avec le feuille face brillante vers vous et le riz contre la natte (cf photo). Placez la garniture au centre puis en vous aidant de la natte, roulez le maki en serrant le plus possible. Très délicatement pour ne pas perdre de riz en route, avec un couteau trempé dans l'eau découpez le rouleau obtenu en tronçons.

 

Pour les sushi, avec les mains mouillées, façonnez le riz en rectangles arrondis ;-) avant de surmonter d'une tranche de poisson.

 

Et voilà! Bon appétit!

 

japan4 ok

 

Repost 0
Published by Upside Down Girl - dans Voyage voyage!
commenter cet article
21 juin 2011 2 21 /06 /juin /2011 14:18

DSC02834.JPG

 

Aujourd'hui pas de recettes mais à la place, de la découverte...!

D'abord pour ceux qui seraient passés à côté, Yummy Magazine est un jeune magazine de cuisine collaboratif gratuit en ligne, qui s'améliore de numéro en numéro!! Le premier numéro était déjà très bien mais on sent en "feuilletant" ce 3è numéro que le magazine s'étoffe et que toutes les blogueuses de la Yummy Team développent leurs talents et créent un magazine de plus en plus "pro". Je vous conseille donc chaudement d'aller jeter un oeil (clic sur la couv) à ce numéro haut en couleurs et plein de recettes d'été (et rien à voir avec le fait qu'elles aient choisi mon tartare de saumon pour faire partie de ce numéro ;-)

 

 

pour la deuxième découverte je vous invite à faire un petit tour dans une des innombrables forêts Australiennes...

 

 dand9.jpg

 

A peine à 1 heure de Melbourne, nous nous retrouvons sur les petites routes sinueuses des Dandenongs, entourés d'immenses Eucalyptus et presque assourdis par les cris de certains oiseaux.

 

dand1

 

Après avoir garé la voiture sur un parking envahi de Sulphur Crested Coockatoo (qui ont bien compris que les gens ne viennent pas les mains vides!), nous nous enfonçons vite sur un petit chemin bordé de ces Eucalyptus qui embaument l'air...

Nous sommes assez  attentifs à tous les cris d'oiseaux car nous sommes sur la Lyrebird Walk (le chemin de l'oiseau Lyre), or nous savons que cet oiseau qui se reconnait à sa magnifique queue (qu'il peut déployer en forme de lyre, d'où son nom) est aussi capable de reproduire quasiment tous les sons qu'il entend! (regardez la vidéo c'est vraiment impressionant!!!!!).

 

 

dand7

dand6

 

Finalement chanceux, nous croiserons plusieurs oiseaux lyre (dont un qui a essayé de nous perdre en forêt en nous attirant avec toutes ses imitations sonores!! et la vidéo est un bon reflet de la réalité...c'est vraiment impressionant surtout si proche!) qui nous mettront sur le chemin d'impassibles kookaburas (oiseaux presque emblème de l'Australie avec son rire si particulier et parfois effrayant!!) et finalement de 2 paisibles kangourous qui nous ont regardé avec un brin de curiosité avant de retourner à leurs occupations.

 

dand2dand3dand4

dand5

 

Je vous laisse donc dans cette forêt pleine de surprises en espèrant vous avoir donné envie d'aller prendre votre billet tout de suite...;-)

A très vite pour une recette,

 

dand8.jpg

dand11.jpg

dand10.jpg

 

 

Repost 0
Published by Upside Down Girl - dans Voyage voyage!
commenter cet article
3 avril 2011 7 03 /04 /avril /2011 11:10

question ok

 

Aujourd'hui un passage en coup de vent pour vous proposer une photo mystère avant la recette de demain qui m'a permis d'utiliser cet ingrédient un peu "original"!

A vous de me dire ce que vous pensez voir sur cette photo, j'attends vos propositions dans les commentaires, à la clé, un lot mirobolant car en effet le grand gagnant recevra...toute mon admiration ;-)

A demain pour la solution et une recette!

 

 

Repost 0
Published by Upside Down Girl - dans Voyage voyage!
commenter cet article
7 mars 2011 1 07 /03 /mars /2011 11:40

curry1 ok

 

Comme promis, voici la recette du curry de crevettes/patates douces. Une recette rapide si vous avez déjà la pâte de curry de prête (la pâte n'est pourtant pas très longue à préparer car il suffit de tout mixer mais vous devez éplucher une bonne partie des ingrédients). C'est un curry assez simplifié car nous n'avons utilisé que la pâte de curry diluée dans le lait de coco pour parfumer ce plat. Mais la pâte de curry vert maison est relevée et bien parfumée ce qui permet une recette de curry tout en contrastes avec le côté sucré et moelleux de la patate douce qui vient répondre au piquant du piment et au croquant des légumes (pour ça la courgette crue apporte une très belle texture). Enfin pour rajouter de la profondeur à ce curry (qui pourrait très bien être juste un curry de légumes servi avec un peu de riz), quelques crevettes poêlées à l'ail vous donnent un plat complet pour réchauffer cette fin d'hiver!

 

curry2 ok 

 

150g de lait de Coco (je prends minimum 80% de noix de coco pour avoir un vrai goût de coco et une texture crème)

75g de pâte de curry vert maison ou toute prête en épicerie asiatique (dans ce cas mettez en plutot 40g car elle est souvent très forte)

1 petite courgette

1 tomate

250g de patate douce (en gros une belle patate douce)

20 crevettes (pour un plat je compte au moins une dizaine de crevettes par personne, ici nous les avons achetées décortiquées et déjà cuites)

quelques rondelles de piments (selon votre goût, ici nous avons utilisé le Jalapeño qui nous a servi à faire la pâte de Curry)

2 cs d'huile d'olive à l'ail (ça c'est parce qu'on a une huile d'olive à l'ail australienne excellente que vous pouvez remplacer sans problème par 2cs d'huile d'olive dans lesquelles vous pressez une petite gousse d'ail)

sel, poivre

 

curry4 ok

 

Epluchez et coupez en cubes la patate douce puis la cuire à la vapeur (comme pour la pomme de terre, la patate douce est cuite quand la pointe d'un couteau s'enfonce sans problème).

Couper en petits dés la tomate et la courgette. Dans une poêle, faites revenir les crevettes jusqu'à ce qu'elles soient dorées. Délayez la pâte de curry vert dans le lait de coco et versez ce mélange sur les crevettes cuites, ajoutez les cubes de tomate et courgette et les morceaux de patate douce et laissez 1 minutes sur feu vif pour que tout soit bien chaud.

Servez aussitôt avec quelques rondelles de piment.

 

curry5 ok

 

 

Repost 0
Published by Upside Down Girl - dans Voyage voyage!
commenter cet article
17 février 2011 4 17 /02 /février /2011 13:30

guacamole-ok.jpg

 

Une petite recette en coup de vent dans une semaine bien chargée! Mais je voulais quand même partager ici la joie d'avoir une de mes recettes publiée dans Yummy Magazine (je vous en avais parlé ici avec ma recette de brioche). Le magazine est désormais téléchargeable ici et la Yummy team a fait un très bon boulot, le magazine est très joli avec plein de recettes alléchantes et on se rend compte en le feuilletant (virtuellement!) à quel point c'est agréable un magazine sans pub!! Donc je suis ravie d'avoir fait partie de cette première édition! Les thèmes proposés pour le n°2 sont très tentants donc j'essaierai surement de participer aussi...

La recette que je vous propose ici est idéal quand on a peu de temps, elle se réalise très vite et vous aurez déjà surement une majorité des ingrédients chez vous, bref idéal pour un soir de flemme en semaine (d'où la photo qui s'en ressens un peu...!) ou pour un diner improvisé!

Il semblerait quand on se penche sur la question qu'il y ait des milliers de recettes de guacamole!! Pour moi, jusqu'à il y a 2 ans le guacamole c'était de l'avocat écrasé avec un jus de citron et quelques épices pour relever le tout... et puis il y a eu l'arrivée d'Adriana, une collègue Mexicaine...et tout a changé ;-) Elle nous a fait découvrir le guacamole mexicain (en tout cas le sien et a priori plutot authentique si on regarde un peu les recettes les plus traditionnelles) et ça change vraiment tout!!

 

J'aimais déjà bien le guacamole avant (en même temps je suis assez fan d'avocat donc c'était pas très compliqué) mais là j'adore!!!!! La première différence c'est déjà que l'avocat n'est pas écrasé mais coupé en petits cubes (et mine de rien ça change beaucoup la texture!) et puis surtout il est accompagné de tomates et d'oignons nouveaux (en tout petits cubes aussi), de piment (ça vient du Mexique quand même!) de coriandre fraîche (qui apporte un parfum et une fraîcheur...) et d'un jus de citron vert (mais le citron jaune fait bien l'affaire aussi). En bref, il faut absolument essayer et le résultat est guaranti!!! (au boulot, quand Adriana arrivait avec un saladier de guacamole, c'était un peu la ruée vers l'or...;-) )

 

Pour le déguster en repas plutôt qu'en apéro, nous l'avons accompagné avec ces petites boulettes de boeuf bien assaisonnées avec le mélange miel-piment-cumin qui fait des merveilles! alors bon appétit!!

 

pour 2 personnes:

 

le guacamole

2 petits avocats bien mûrs

1 petite tomate

1 petit oignon nouveau

1 poignée de coriandre

1 filet d'huile d'olive

1/2 citron vert (ou jaune!)

1/2 cc de pâte de piment ou 1/2 piment finement émincé

 

les boulettes:

200 à 250g de boeuf haché

1 cs de miel

1/2 cc de cumin

1/2cc de pâte de piment ou 1/2 piment finement émincé

 

guacamole2-ok.jpg

 

Couper l'avocat, l'oignon et la tomate en petit cubes. Ciselez la coriandre. Mélangez le tout délicatement et ajoutez le jus de citron, l'huile d'olive, le piment et assaisonnez sel/poivre selon vos goûts.

 

Incorporez le miel, le cumin, le piment et un peu de sel au boeuf et formez à la main de petites boulettes. Cuisez dans une poêle bien chaude dans un peu d'huile.

Bon appétit et vive le Mexique ;-)

 

 

Repost 0
Published by Upside Down Girl - dans Voyage voyage!
commenter cet article
26 janvier 2011 3 26 /01 /janvier /2011 13:15

  lamington6 ok

 

Vous vous posez surement des questions sur ce titre un peu énigmatique... Aujourd'hui, c'est ferié en Australie et nous venons juste de voir un très beau feu d'artifice, aux premières loges depuis notre balcon! Australia Day est la fête nationale australienne qui commémore le débarquement du capitaine Cook en Australie (et donc l'occidentalisation de l'Australie...ici un certain nombre d'Australiens ne sont pas très heureux de cette date qui célèbre uniquement l'Australie "occidentale" sans aucune référence aux racines Aborigènes du pays...).

 

Pour fêter Australia Day de manière culinaire, je vous présente un dessert très très typique de l'Australie, le Lamington Cake. Ce gateau tout simple est constitué d'une génoise trempée dans le chocolat noire et recouverte de noix de coco rapée. Pourquoi ce nom de Lamington? Lord Lamington a été l'un des gouverneurs de l'état du Queensland (dont vous avez malheureusement dû entendre parler à causes des inondations dramatiques qu'il a subi récemment). Il semblerait que recevant des invités à l'improviste, sa femme (ou son cuisinier ou sa servante, les versions sont nombreuses!) améliora la génoise faite la veille en la plongeant dans le chocolat noire puis la roula dans la noix de coco pour permettre aux invités de la manger proprement en accompagnement de leur thé!

En tout cas, c'est une petite gourmandise facile à faire et qui est délicieuse, le moelleux de la génoise qui répond à la force du chocolat (j'ai pris un chocolat dessert à 70% de cacao) et au goût de la coco, mmhhh.

Et comme j'étais un peu juste en appareil à génoise, je me suis retrouvée avec une partie de ma génoise assez plate et pas trop adaptée au Lamington classique, donc j'ai eu envie de la rendre plus moelleuse en la servant en sandwich avec un remplissage un peu "crémeux". Comme je suis dans une periode un peu japanisante, j'ai plein de pâte de haricots rouge Azuki dans mon frigo donc voila la version Japon du Lamington: fourré à la pâte de haricots rouges et recouvert de chocolat blanc et de sésame noir!

 

lamington3 ok

 

La recette du Lamington classique vient tout droit du Gourmet Traveller, à qui je fais entièrement confiance en matière de classique australien:

Pour 32 parts:

250g de sucre

8 oeufs

250g de farine

30g de beurre fondu puis refroidi

 

400g de noix de coco rapée (n'hésitez pas à le faire avec de la coco fraiche, c'est tellement bon!)

 

500g de chocolat noir à 70% de cacao

250ml de crème liquide

 

lamington4 ok

 

Préchauffez votre four à 190°C et préparez la génoise.

Fouettez les oeufs et le sucre dans un saladier au bain marie pendant 5 minutes jusqu'à ce que le mélange tiédisse (en gros on doit atteindre 40°C, vous devez pouvoir tremper votre doigt dans le mélange sans trouver ça trop chaud). Sortez le mélange du bain-marie puis fouettez au batteur éléctrique pendant 10 minutes (c'est un peu long mais ça vaut le coup!!) pour que le mélange blanchisse et double de volume (/triple selon le site d'origine mais bon...!). Incorporez petit à petit la farine tamisée à l'aide d'une cuillère en métal en remuant délicatement le mélange d'oeuf pour ne pas perdre tout l'air incorporé (je ne vais pas vous ressortir le laïus du sponge cake! ;-) ). Ajoutez alors petit à petit le beurre fondu.

Versez l'appareil à génoise sur une épaisseur de 2 à 3 cm dans un moule rectangulaire chemisé de papier sulfurisé et enfournez pour 20 minutes environ (la génoise doit être dorée et reprendre sa forme initiale si vous appuyez votre doigt dessus). Laissez refoidir. Découpez alors en rectangle de 8 sur 4 cm (ou en cubes, là vous faites en peu ce que vous voulez!).

 

lamington5 ok

 

Au bain marie, faites fondre le chocolat noir avec la crème. Un par un, plongez alors les rectangles de génoise dans le chocolat (je me suis aidée de 2 fourchettes), égouttez le chocolat excédentaire et roulez chaque rectangle dans la noix de coco, avant de déposer sur du papier sulfurisé et de laisser refoidir au moins 2 heures avant de déguster!!

 

Pour la version japanisante: Lamington fourré aux haricots rouges Azuki, couverture chocolat blanc/ sésame noir:

 

lamington2 ok

   

Pour 4 Lamington sandwichs:

200g de génoise "plate" (ou pas en fait, ça doit être très bon aussi avec de la génoise réussie ;-), encore plus moelleux! )

100g de pâte de haricots rouge (dans les épiceries asiatiques)

70g de chocolat blanc

80g de sésame noir (dans les épiceries asiatiques aussi!)

 

lamington7 ok

 

Coupez votre génoise en rectangle en faisant attention à avoir des "paires". Tartinez 1 rectangle sur 2 de pâte de haricots rouges (la "pâte" que j'avais achetée a un très bon goût mais les haricots sont encore entiers donc je la passe au mixeur pour avoir une texture crémeuse) puis rassembler 2 rectangles en sandwich en appuyant un peu pour avoir un ensemble bien solidaire. Faire fondre le chocolat blanc au bain marie avant de tremper chaque sandwich de génoise dedans. Roulez alors les génoises dans le sésame noir et réservez 1 à 2 heures avant de déguster!

 

Alors vous êtes plutôt version classique ou version Japon??

 

 

Repost 0
Published by Upside Down Girl - dans Voyage voyage!
commenter cet article
23 décembre 2010 4 23 /12 /décembre /2010 13:32

En cette période de Noël, tout s'enchaîne très (trop!) vite et mes bonnes résolutions bloguesques (à savoir poster très régulièrement et programmer des posts pour pendant mes vacances) se sont évanouies entre deux soirées de Noël et tous les préparatifs de vacances!! (et mon amère réalisation que oui je suis très loin d'être Superwoman et que j'ai du mal à faire plein de trucs en même temps!!). Mais comme je n'ai pas arrêté de cuisiner pour autant, j'ai pas mal de trucs à vous proposer bientôt donc j'ai décidé de vous faire un peu de teasing!! (en gros de vous faire saliver pour les non anglophones...)

Je profites aussi de ce post pour lancer une demande de cadeau de Noël ! 

Comme certains le savent peut-être, France 5 a diffusé un super documentaire sur les pâtissiers français récemment et une rediffusion est prévue cet après midi à 15h45. J'aurais adoré voir ce documentaire mais ma connexion internet (plus que paresseuse...) ne me permet pas de le voir!!! Donc si l'un d'entre vous (lecteurs ô combien nombreux ) a la possibilité d'enregistrer cette émission en DVD ou en format numérique et la gentillesse de me le faire parvenir, je lui serais infiniment reconaissante (et saurais le remercier chaleureusement en réalisant par exemple une recette de son choix ou en créant une recette dédicacée!!! il est possible que je regrette cette offre, mais soyons fous, c'est Noël!).

 

Après cette demande incongrue, voilà ce qui vous attends bientôt sur le blog:

 

croute0 ok

 

Je vous raconterais comment ces ingrédients ce sont transformés en un délicieux saumon en croûte...

 

 

chou epoisse ok

 

Vous saurez tout sur ces petits choux extraterrestres!

 

 

souffle ok

 

Je vous soufflerais la recette du soufflé (ici il est déjà l'heure d'aller se coucher, d'où les mauvais jeux de mots...!)

 

 

dessert libanais à l'italienne ok

 

et vous connaîtrez la recette de la fausse pana cotta prête en 30 minutes sans gélatine!!

 

Je vous souhaite donc un très bon Noël à tous, régalez vous de foie gras et de vrai champagne (toutes ses choses qui ici coûtent tellement cher!)

sur ce, je vous laisse pour me préparer, demain je serai sur la plus longue plage d'Australie...(ne soyez pas trop jaloux, pour la première fois je passerai Noël sans ma famille et dans un camping!!)

 

plage ok

                                 crédit photo David Wall

 

 

Repost 0
Published by Upside Down Girl - dans Voyage voyage!
commenter cet article
10 novembre 2010 3 10 /11 /novembre /2010 07:30

 

photo 1608[1]

 

Nous sommes arrivés en Australie avec des appréhensions…gastronomiques ! Sachant que nous adorons manger et cuisiner, plusieurs personnes ayant déjà visité l’Australie nous avaient gentiment prévenus qu’il ne fallait pas s’attendre à des merveilles culinaires en Océanie et que la cuisine n’était pas le fort des Australiens… Il est possible que Melbourne échappe un peu à cette généralité parce que c’est la deuxième ville d’Australie, en tout cas, depuis notre arrivée, nous avons eu beaucoup de bonnes surprises dans nos assiettes ! C’est assez intéressant car il y a peu de plats typiques australiens (il y a bien la tourte à la viande…mais globalement rien qui ne ressorte vraiment) mais par contre tous les courants migratoires se sont rencontrés ici pour créer une cuisine melting pot où tout est permis ! Donc quand nous sommes allés dans un très bon restaurant Melbournien, j’ai eu envie de vous faire partager les plats excellents que nous avons dégustés…

Le Taxi est situé dans un endroit clé de Melbourne : Federation Square, cette place très architecturale au centre de la ville où tous les évènements sont fêtés… (il y a tellement d’animations différentes que la place a son propre site internet !)

 

fedsquare

        Federation square vue de de l'autre rive de la Yarra River avec sur la gauche, le restaurant Taxi

   

Le Taxi se définit comme un restaurant à la cuisine mixte avec des influences Européennes (le chef a débuté à Londres) et une forte composante asiatique. C’est un restaurant « jeune » et qui fait en ce moment l’unanimité à Melbourne ayant remporté plusieurs « récompenses culinaires ».

On arrive dans un cadre assez décontracté avec une belle vue sur la Yarra River qui coupe Melbourne en deux. Les serveurs nous apportent sur le champ un petit pain chaud et du beurre qui nous permettront d’attendre calmement nos plats ! On sent que le pain sort du four et il est délicieux (je le signale parce que pour le coup, le pain est une des rares choses où on regrette franchement la France ! Fini les baguettes croustillantes à tous les coins de rue et bonjour le pain de mie !!)…

Guidés par une habituée du restaurant, nous choisissons de prendre 5 entrées que nous partagerons à deux pour pouvoir varier les plaisirs sans finir le repas au bord du coma.

 

huitre

                              

Le repas commence par un amuse-bouche tout en délicatesse, une huitre accompagnée d’une petite salade fraicheur à la coriandre, de crabe et de thon cru. Un délice vite avalé qui nous fait attendre nos entrées encore plus impatiemment !

 

heel 

 

Arrivent alors les entrées froides, et nous commençons par une anguille fumée. Le poisson est moelleux avec un goût parfait, il est accompagné d’une crème de raifort, de carrés de pomme fumée (étonnant et très bon !), de maïs complètement soufflé (cf photo) et d’œufs travaillés en mimosa ; un plat assez complexe mais très agréable avec de nombreuses saveurs et textures.

 

wagyu 

                                  Première dégustation de boeuf Wagyu...réussie! 

 

Nous attendions la deuxième entrée au tournant car nous n’avions jamais goûté au bœuf Wagyu et nous en avions beaucoup entendu parler…Le bœuf est servi sous forme de « tataki », rapidement poêlé sur le pourtour et cru à l’intérieur et la carte nous indique un niveau de « marbré » 9+.

Le bœuf Wagyu est une race d’origine japonaise célèbre pour ses qualités de viande (le plus célèbre des Wagyu étant le bœuf de Kobe car c’est dans cette ville japonaise que sont élevés les meilleurs Wagyu). En plus de la sélection génétique, la qualité de la viande provient du soin porté aux bœufs pendant leur élevage…à Kobe en particulier, les animaux sont massés (moins de stress, moins de muscles contractés = viande championne de tendreté !!), bercés par de la musique classique et nourris en partie à la bière ( !). Dans la viande des Wagyu, le gras n’est pas réparti autour du muscle comme dans une viande de bœuf classique mais est réparti en fines lignes à l’intérieur du muscle, donnant à la viande un moelleux et un goût incomparable. La viande est notée en fonction de la répartition du gras intramusculaire, 9+ étant la note maximale pour le Wagyu élevé en Australie (la notation peut ller jusqu’à 12 au Japon). A la dégustation c’est sûr, la viande fond littéralement dans la bouche et le goût est puissant et délicat à la fois (il faut reconnaître que c’est le meilleur bœuf que j’ai goûté !).

La viande est mise en valeur par de petites touches de goût, une fine lamelle d’ail rôti, quelques échalotes hachées, des grains de maïs croustillants (un régal !) et des asperges blanches et vertes. Bref ce plat est un régal !

 

Nous sommes déjà conquis par le restaurant quand les entrées chaudes arrivent…

 

saint jacques 

 

Les Saint-Jacques arrivent panées sur une brandade de chou-fleur : la brandade à un goût subtil de chou-fleur et la saint-Jacques est à la fois fondante et croustillante. Le plat est très bon mais ce n’est pas celui qui retiendra le plus notre attention peut-être  parce qu’il nous parait moins original que les autres...

 

Nous reste alors à déguster notre duo gagnant de la soirée :

 

jamon salmon

 

D’abord, un plat difficile à appréhender sur le papier : Pavé de saumon fumé par la maison, jamn iberico et asperges. Saumon Fumé / Jambon cru, je n’aurais pas forcément parié sur cette combinaison qui arrive accompagnée d’un tartare d’asperges aux cacahuètes ! En bouche : c’est l’explosion ! Ce mélange de saveurs, de textures avec le saumon extra-moelleux, le fondant du jambon de qualité et le croquant de l’asperge verte (elles sont extra fines ici et elles étaient crues) et de la cacahuète… j’essaierai d’ailleurs de vous proposer une version de ce plat très vite !

 

porc

 

Pour finir en beauté : poitrine de porc caramelisée, saint-jacques poêlées et sauce chili relevée… Là on quitte la complexité des premiers plats pour rentrer dans l’ère de la gourmandise pure…pas sûre de pouvoir décrire ce plat avec les bons mots, c’est juste… « crousti-fondant » avec un caramel parfaitement dosé, le chili qui vient empêcher de tomber dans le sucré et les légumes apportent de la fraîcheur et on a juste envie d’en manger jusqu’à épuisement !

 

mangue

              Entre-temps, le soleil s'est couché donc le dessert est pris en photo a la lueur d'une bougie...

 

Après toutes ces entrées,  je craque quand même pour un dessert (c’est important de savoir si les desserts sont au niveau de la carte salée…oui bon on se trouve les excuses qu’on peut !!). Un trifle mangue/pomme verte qui clôt parfaitement le repas, crémeux avec un puissant goût de mangue (ici c’est un bonheur, les mangues sont parfaites à tout les coups, c’est l’avantage d’habiter dans un pays producteur de tant de fruits et légumes variés…) et la fraîcheur de la pomme verte…

 

thon

Nos compagnons de dégustation avait choisi l'inspiration japonisante avec une assiette autour du thon (au fond, du ventre de thon frit!) qui était moelleux  à souhait...

 

En conclusion, ce restaurant nous a vraiment fait voyager et nous avons adoré tous nos plats. Donc je le conseille chaleureusement a tous les amateurs de gastronomie qui passerait par là!

 

Voilà, si maintenant vous n’avez pas envie de faire un petit détour par Melbourne alors je renonce à vous raconter nos escapades culinaires !!

 

Repost 0
Published by Upside Down Girl - dans Voyage voyage!
commenter cet article
22 août 2010 7 22 /08 /août /2010 10:57

1. burger ok 

 

Que ceux et celles qui ne sont pas encore partis en vacances et qui devront bientôt se mettre en maillot de bain passent leur route! La recette du burger du Nord est une bombe calorique, mais aussi une bombe  gustative qui vous donnera envie de le refaire (après une petite sieste digestive par contre!).

L'avantage du burger maison, c'est de mettre exactement ce que l'on veut entre les buns et surtout de pouvoir choisir des produits de qualité. Dans cette optique, pour aller jusqu'au bout, l'idéal est de faire aussi son pain à hamburger! La recette des buns que je vous propose vient du blog le Pétrin, une référence en matière de boulange. Donc quand son auteur annonce avoir trouvé la recette quasi parfaite pour les buns, ça me donne envie d'essayer! A l'occasion d'un week-end chez des amis Lillois, le burger s'est retrouvé à la sauce nordique pour pouvoir profiter des fromages incontournables de la région!

 

 

Ingrédients pour 8 buns:

recette du Pétrin adaptée pour 8 pains,

500g de farine

6g de levure de boulanger déshydratée

10g de sel

25g de sucre

200ml d'eau tiède

150ml de lait tiède

1 oeuf

30g de beurre ramolli

 

1 oeuf pour la dorure, graines de sésame

 

1. pain bun ok

 

Ingrédients pour 8 ch'ti garnitures:

pour la béchamel au maroilles,

200g de Maroilles

50 g de beurre

3 cuillères à soupe de farine

500 ml de lait

sel, poivre

pour la garniture:

200g de mimolette

5 tomates (coeur de boeuf c'est encore mieux et dans ce cas n'en prendre que 4 grosses)

laitue iceberg

2 oignons

4 steak hachés (de chez le boucher!!)

 

1. ingrédients ok

 

  1. mimolette et maroilles ok

 

 

Préparez les buns:

 

Avant de commencer, versez la levure de boulanger dans l'eau tiède et laissez la se réactiver 10 minutes. Dans un saladier, faites une fontaine avec la farine et versez le sel, le sucre puis l'eau et la levure, le lait et l'oeuf battu. Mélangez à la cuillère jusqu'à former une boule de pâte. Transvasez la pâte sur un plan de travail fariné et travaillez la jusqu'à obtenir une pâte un peu collante mais homogène. Incorporez alors le beurre en plusieurs fois en travaillant à chaque fois la pâte pour intégrer complètement le beurre. Pétrissez alors le paton pendant 8 à 10 minutes en farinant généreusement pour obtenir une pâte lisse et qui ne colle plus (là, si vous avez un robot, c'est le moment de l'utiliser! moi c'est le moment où je me dis qu'il faut que je m'achète un robot parce que j'ai mal aux bras!).

 

Laissez alors la pâte reposer dans un bol légèrement huilé couvert d'un film alimentaire ou d'un torchon propre pendant 1 heures 1/2 à 2 heures pour que la pâte double de volume (vous pouvez aussi la laisser toute une nuit au frigo et dans ce cas je vous conseille fortement l'emploi de film alimentaire pour éviter que le haut de la pâte ne sèche).

 

Reprenez la pâte gonflée sur le plan de travail fariné et aplatissez la en la malaxant rapidement. Formez alors de petites boules de pâtes de même poids (autour de 120 g pour obtenir les 8 buns) et donnez leur une belle forme ronde. Laissez reposer sous un torchon propre pendant presque 2 heures, les petits pains doivent presque doubler de volume. Lorsqu'ils sont prêts, battez un oeuf entier et badigeonnez vos buns d'oeuf avec un pinceau (voir un sopalin si vous n'avez pas de pinceau, je préfère plutôt qu'à la main ou la dorure est moins uniforme) avant de les saupoudrez de sésame (ou de pavot) et d'un peu de fleur de sel.

 

Préchauffez le four à 180°C puis enfournez les buns pendant 15 minutes (cette étape est très four-dépendante, les buns doivent être dorés en surface et dessous; évitez qu'ils ne brunissent trop pour ne pas perdre de moelleux!)

 

Laissez les buns refroidir un peu avant de les coupez en 2 et de les garnir (si vous préparez vos buns à l'avance, coupez les au dernier moment et passez les rapidement sous le grill pour les réchauffer)

 

1. petits pains ok

 

1. sesame et oeuf ok

 

pain coupé ok

 

Préparez la garniture:

 

Préparez la béchamel : faites fondre le beurre dans une casserole puis ajoutez la farine et mélangez énergiquement. Laissez cuire quelques minutes en remuant pour que le mélange n'attache pas puis ajoutez un peu de lait (à peine 100ml) en mélangeant sans cesse pour éviter les grumeaux. Une fois le mélange homogène ajoutez petit à petit le Maroilles coupé en morceaux et du lait en continuant de mélanger pour que le fromage fonde et la béchamel reste lisse. Une fois prête, réservez au chaud.

Coupez tomates et oignons en fines rondelles (pour aller au bout du voyage nordique, vous pouvez faire revenir les rondelles d'oignon dans l'huile ou le beurre...!) et faites des copeaux de mimolette.

Faites cuire les steaks selon vos goûts et procédez au montage des burgers:

Demi bun + béchamel + salade + mimolette + steak + mimolette + tomate + oignons + béchamel + demi bun !!

 

 

 

Dégustez avec des frites ou une salade avant d'allez vous reposer de l'effort fourni!

 

1. repas ok

 

In english please!

 

Anyone who hasn't yet been on holiday and will soon have to get into their bathing suit can pass this one by! This recipe for THE burger of the north is a calorie explosion, but it will leave you wanting to make it again (after a little nap to let it go down though!)

The advantage of making burgers at home is that you can put exactly what you want on them - specifically you can choose good produce for them. To make the most of this, ideally you could make your own burger buns! The recipe that I'm recommending is from Pétrin's blog - a good reference point if you're interesting in bread-baking. So, when she announced that she had found an almost perfect recipe for burger buns, I immediately wanted to try it out! Visiting friends in Lille for the weekend, I matched the burger with a nordic sauce and made the best use of the unforgettable cheeses of the region!

Ingredients for 8 buns:
(Pétrin's recipe, adapted for 8 buns)
500g flour
6g dried baker's yeast
10g salt
25g sugar
200ml lukewarm water
150ml lukewarm milk
1 egg
30g softened butter

1 egg (for egg wash) sesame seeds

Ingredients for 8 ch'ti burgers plus toppings:

for the Maroilles cheese béchamel sauce

200g Maroilles cheese (or if you can't find it another strong cheese as a blue cheese)
50g butter
5 soup spoons of flour
salt + pepper


for the toppings:
200g mimolette cheese (it's a quite strong french cheese, characterized by it's beautiful orange colour , I used it as I was in the North of France but you can use another "pate préssée" cheese)
5 tomatoes (beef tomatoes are even better, if you can get hold of these you will only need four large ones)
2 onions
4 burgers or steaks (preferably from the butcher!)

To make the buns:

Before you start, add the yeast to the lukewarm water and let it prove for 10 minutes. In a salad bowl, make a well in the flour and put first the salt and sugar, then the water and yeast, the milk and the beaten egg in. Stir everything together until a ball of dough forms. Place the dough onto a floured work surface and knead it until a sticky but even dough is formed. Add the butter a little at a time, kneading the dough at each addition so that the butter is fully incorporated. Knead the dough for 8-10 minutes, flouring generously so that the dough becomes smooth and no longer sticks (at this point if you have a mixer I would suggest that you use it! Now is the point when I say to myself that I should get one for myself because my arms hurt!)

Put the dough in a lightly greased bow and cover with clingfilm or  clean cloth. Leave to rise for 1 1/2 to 2 hours or until the dough has doubled in size (you could also leave the dough to rise overnight in the fridge - if you do this I would strongly advise that you cover the bowl with clingfilm to prevent the top of the dough drying out).

Place the risen dough onto the floured work surface and beat it down*. From the dough form balls of around the same weight (roughly 120g for 8 buns) and shape them into round buns. Allow these to rest under a clean cloth for 2 hours - the buns should almost double in size during this time. When they are ready, beat the remaining egg and brush the bun tops with a pastry brush (use kitchen roll if you don't have a pastry brush, I prefer to do this rather than do it by hand as the result is more even) before sprinkling them with sesame (or poppy) seeds and a bit of sea salt.

Preheat the oven to 180 degrees centigrade then cook the buns for 15 minutes (this stage depends very much on your oven, the buns should be golden on the top and bottom - don't let them get too dark or they will lose some of their softness!)

Take the buns out of the oven and let them cool a little before slicing them in half ready to be filled (if you have made the buns in advance, slice them at the last minute and quickly put them under the grill to reheat).

To make the filling:

To make the béchamel:

Melt the butter in a saucepan, then add the flour and stir quickly. Cook for a few minutes, stirring so that the sauce doesn't stick, then add a small amount of milk (100ml at the most), stirring continuously to avoid lumps. Once the mixture is combined and smooth, add the cubed Maroilles cheese and the milk a little at a time, still stirring so that the cheese melts and the sauce stays smooth. Once the sauce is ready, keep it warm.

Thinly slice tomatoes and onions (for the full northern experience you could brown the onion slices in oil or butter!) and cut shavings of the mimolette. Cook the steaks/burgers to your liking and then build up the burgers in the following manner:

Bottom half of the bun + béchamel sauce + salad + mimolette + steak/burger + more mimolette + tomatoes + onions + more béchamel + the top half of the bun!

Enjoy with chips/fries (depending on your location!) or a salad before rewarding yourself for the effort expended with a nice rest!

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by upsidedowncooking.over-blog.com - dans Voyage voyage!
commenter cet article